Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Série d'incendies criminels à Grenoble

Des conséquences inattendues après les incendies d'antennes télécoms

-
Par , France Bleu Isère

Après les incendies volontaires en début de semaine de trois antennes en Isère dont l’émetteur de La Tour-Sans-Venin, de nombreux habitants de la métropole grenobloise ont des problèmes de réception. Ce qui entraîne des désagréments qu’on n’imagine pas forcément.

La Tour Sans Venin est l'émetteur historique du bassin grenoblois
La Tour Sans Venin est l'émetteur historique du bassin grenoblois © Radio France - Lionel Cariou

Dans la nuit de dimanche à lundi, trois antennes prenaient feu en Isère à Herbeys, Jarrie et Seyssinet-Pariset (sur le site La Tour-Sans-Venin). Des incendies volontaires revendiqués ce mardi dans un texte publié sur un site proche de l'ultra-gauche libertaire. Les trois installations abritaient les antennes-relais d'opérateurs de téléphonie mobile, mais aussi, pour La Tour-Sans-Venin, les émetteurs de la TNT et de 16 stations de radio dont France Bleu Isère.  

Ouverture à distance

Parmi les conséquences observées depuis lundi, il y a évidemment les problèmes de réception des chaines de télévision, des radios, mais aussi les difficultés sur les réseaux mobiles. Les clients de Bouygues notamment semblent particulièrement touchés. De ce problème de réseau découle des conséquences plus étonnantes : des locataires n’ont parfois plus d’interphone… Car de nombreuses co-propriétés grenobloises ont opté pour un système qui envoie le signal directement sur le téléphone portable. Et dans ce cas, sans réseau, on ne peut plus ouvrir à distance la porte cochère.

Horodateurs déconnectés

Toujours à Grenoble, voilà que les horodateurs déraillent aussi faute de connexion. Il est impossible de payer le stationnement avec une carte ou de se faire délivrer un ticket gratuit de 20 minutes. La ville conseille donc de payer en espèce, ou via l’application pour smartphone ParkNow. Enfin, pour ceux qui ont du réseau... 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu