Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Les gendarmes de Rezé arrêtent les voleurs présumés de deux petits singes près de Rennes

vendredi 6 avril 2018 à 18:29 Par Marion Fersing, France Bleu Armorique et France Bleu Loire Océan

Six personnes ont été interpellées par les gendarmes de Rezé. Elles sont soupçonnées de plusieurs cambriolages et d'avoir volé deux petits singes, en juin 2017 en Ille-et-Vilaine. Seul l'un des deux a été retrouvé.

Aperçu d'abord dans le secteur Rezé/Saint-Sébastien, un des deux singes a été retrouvé à Challans, 50 kilomètres plus loin !
Aperçu d'abord dans le secteur Rezé/Saint-Sébastien, un des deux singes a été retrouvé à Challans, 50 kilomètres plus loin ! - Capture d'écran Google maps

Rezé, France

Les gendarmes de Rezé (juste à côté de Nantes) viennent d'interpeller six personnes après le vol de deux singes, en juin de l'an dernier en Ille-et-Vilaine, à la station biologique de Paimpont. Seul l'un deux a été retrouvé.

Un habitant de Challans appelle les gendarmes : il y a un singe dans sa salle de bain !

Il faut dire que très vite après le vol, les deux petits singes se font la malle ! Ils sont repérés vers Rezé et Saint-Sébastien-sur-Loire, quelques jours après leur disparition. Au moins l'un des deux va même beaucoup plus loin : jusqu'en Vendée. Un habitant de Challans appelle les gendarmes un soir : il y a un singe dans sa salle de bain ! Il est entré par la fenêtre qui était restée ouverte.

Des singes très loquaces, capables de moduler leurs cris en fonction du danger

Les pompiers le récupèrent. Ils l'emmènent chez un vétérinaire qui l'identifie grâce à la puce électronique qu'il a sous la peau. Il a depuis retrouvé la station biologique de Paimpont. Son comparse, lui, reste introuvable. Il s'agit de singes "Mone de campbell", noirs et blancs, avec comme un masque sur les yeux et très loquaces. Il sont capables de moduler leurs cris en fonction du danger : léopard, aigle, mais peut-être pas kidnappeur.

Sur les six personnes arrêtées, quatre seront convoquées ultérieurement devant le juge. Elles sont aussi soupçonnées de trois cambriolages à La-Haye-Fouassière, Indre et Le-Temple-de-Bretagne.