Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les moines de Cîteaux vendent deux tonnes de fromage en quelques heures sur Internet

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Les moines de Cîteaux (Côte-d'Or) se donnaient trois jours pour dégrossir leur stock et vendre 4000 fromages. En quelques heures ce vendredi, ils en ont finalement vendu le double !

La vente de fromage est le principal revenu de l'abbaye de Citeaux
La vente de fromage est le principal revenu de l'abbaye de Citeaux © Maxppp - Philippe Lissac / GODONG/picture-alliance / Godong/Newscom/MaxPPP

C'est un miracle économique que beaucoup de commerçants pourraient envier. En tout cas , c'est une belle réussite pour les moines de l'abbaye de Cîteaux (Côte-d'Or). Ils viennent de vendre deux tonnes de fromages en quelques heures ce vendredi 26 mars 2021. Un miracle rendu possible par Internet car la plupart des commandes ont été prises en ligne.  

Pour écouler les invendus, l'Abbaye de Citeaux avait décidé de se lancer "un défi" : vendre sur Internet au moins une tonne de fromage, soit 4000 unités d'ici à mardi matin via la start-up "Divine Box", spécialisée dans la vente en ligne de l'artisanat monastique "Made in Abbayes". Pari nécessaire, car le fromage est le principal revenu de cette communauté de 17 moines. "On a été dépassé par le succès de l'opération, et un monde fou est venu dans notre magasin" explique le frère Benoit, l'économe de la communauté, en charge des relations commerciales. "C'est un succès inespéré !"

"On se s'attendait pas à un tel succès" - Frère Benoit, l'économe

Le sourire et l’étonnement de Frère Benoit, dépassé par ce succès

Pari réussi donc pour les moines bourguignons qui avaient trop de fromages sur les bras. Habituellement, ils en écoulent une grande partie dans les restaurants, mais malheureusement ceux-ci restent fermés avec la crise sanitaire. "On va même manquer de fromages la semaine prochaine pour nos grossistes" se désole, avec un grand sourire, frère Benoît qui n'ose pas révéler ce que cette vente phénoménale rapporte à la communauté "Je ne vous dirais pas combien, mais ça va, c'est intéressant !" conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess