Insolite

Les Picto-Charentaises plus infidèles qu'ailleurs ?

Par Adrien Bossard, France Bleu Poitou mardi 17 janvier 2017 à 6:00

En France, un homme sur deux avoue avoir déjà eu une relation extraconjugale, contre une femme sur trois.
En France, un homme sur deux avoue avoir déjà eu une relation extraconjugale, contre une femme sur trois. © Maxppp - Photo d'illustration

Selon un sondage Ifop pour le site de rencontres "Daylov", les femmes de 18 ans et plus en Poitou-Charentes seraient 41 % à avoir trompé leur conjoint. C'est plus que toutes les autres régions de France.

L'infidélité se normalise, en quelques sortes, et dépasse aujourd'hui le clivage homme-femme. Alors que 50 % des hommes avouent avoir eu une relation extraconjugale, une femme sur trois reconnaît avoir trompé son conjoint. Et c'est même plus si l'on regarde de près les chiffres en Poitou-Charentes : 41 % des femmes reconnaissent des relations adultères.

Le sexologue poitevin Philippe Arlin avance quelques explications. "Pour les chiffres de Poitou-Charentes plus élevés qu'ailleurs, je ne sais pas trop vous dire pourquoi. En revanche, je note qu'il y a une recrudescence des relations extraconjugales, c'est vrai, et je le vois dans mon cabinet. La raison principale, c'est que le travail des femmes, apparu dans les années 50-60 a beaucoup joué dans cette évolution. Avant, si elle trompait son mari, la femme risquait d'être répudiée et chassée du domicile et sans argent, c'est compliqué. Là, ce n'est plus le cas."

"On peut faire l'amour sans aimer, et aimer quelqu'un que l'on trompe", Philippe Arlin, sexologue

Pour le sexologue, "l'adultère n'est pas une déviance", chacun a des désirs. "Etre attiré par d'autres, c'est normal. C'est rationnel. Aujourd'hui, on s'interdit simplement moins de choses, et dans mon cabinet, je reçois de plus en plus de couples qui arrivent à passer au delà de l'infidélité, qu'elle soit masculine ou féminine. L'infidélité dit simplement d'une société que les types de contrats ne sont plus adaptés, c'est-à-dire le mariage par exemple. De plus en plus de couples se donnent le droit d'aller voir ailleurs pour satisfaire leurs pulsions et leurs désirs. On peut faire l'amour sans aimer. Et aimer quelqu'un que l'on trompe."

Que pensent les Poitevins de l'infidélité ? Le reportage d'Adrien Bossard