Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite
Dossier : Le pourquoi du comment

Les questions que l'on se pose sur Mardi gras

-
Par , France Bleu Auxerre

Aujourd'hui, c'est mardi gras, alors on se déguise et on mange des beignets... Mais pourquoi ? Est-ce une fête religieuse ? Et Carnaval dans tout ça ? France Bleu Auxerre vous dit tout.

De joyeux participants au Carnaval de Dunkerque.
De joyeux participants au Carnaval de Dunkerque. © Maxppp - Marc Demeure

D’où vient la tradition du Mardi Gras ? Est-ce une fête religieuse ?

A l'origine, Mardi gras remonte aux romains. C'était une fête païenne qui célébrait la fin de l'hiver et le réveil de la nature. Une fête appelée "les Calendes de mars" et on se déguisait déjà d'ailleurs.

Cette fête a, plus tard, été christianisée pour marquer l'entrée en Carême, qui débute le mercredi des cendres. Le Carême, c'est la période de jeune et de prière que les chrétiens observaient pendant les 40 jours avant Pâques. Une période d'introspection, où l'on ne mange pas de viande, ni d'aliments gras, ou sucrés.

Le Carême rappelle les quarante années dans le désert du peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise. Il renvoie aussi aux quarante jours que le Christ a passés dans le désert entre son baptême et le début de sa vie publique.

Pourquoi mange-t-on des beignets le Mardi gras ?

La coutume, le mardi gras, c'est de manger des crêpes, des gaufres, des beignets. A l'origine, c'était pour épuiser les réserves d'œufs et de beurre qui n'étaient pas utilisées pendant le Carême

Les beignets de carnaval, appelés aussi bugnes dans certaines régions. - Radio France
Les beignets de carnaval, appelés aussi bugnes dans certaines régions. © Radio France - Alexandre MARCHI

D'ailleurs, le nom de ces bons gâteaux frits change selon les régions. On mange des Bugnes à Lyon, des Merveilles à Bordeaux, des Oreillettes en Provence, on parle aussi parfois de Fantaisies. On peut les faire au citron, à la fleur d’oranger ou à la vanille. Certains sont fourrés avec de la confiture ou du chocolat.

D'où vient la tradition du carnaval ?

Là aussi, l'origine est liée au Carême. On se défoule, on se lâche avant 40 jours de privation. C'est une période d'amusement qui, au départ, allait de l'épiphanie au mercredi des cendres. 

Les réjouissances du Carnaval sont à la fois alimentaires et vestimentaires. Par le déguisement, le carnaval est aussi une manière d'inverser les rôles sociaux. De se moquer des puissants. Et puis les masques renforcent l'anonymat, et permettent les outrances. 

Il y a des carnavals dans le monde entier ! Celui de Venise est souvent considéré comme le plus chic. Mais il y a aussi de très beaux carnavals à Montréal, La Nouvelle Orléans, Trinidad, dans le quartier de Notting Hill à Londres. Il y a un superbe Carnaval à Bâle, en Suisse, à Cologne en Allemagne, à Cadix en Andalousie ou encore à Binche en Belgique. Et puis le plus célèbre est sans doute celui de Rio de Janeiro.

En France, les plus célèbres des Carnavals sont celui de Nice (avec ses chars fleuris), et celui de Dunkerque (où l'on jette des harengs à la foule !)... Et dans l'Yonne, le plus gros des carnavals, celui de Sergines, aura lieu le 11 mars cette année, sur le thème de la fête foraine.

Le Pourquoi du Comment sur Mardi Gras - par Delphine Martin

  - Aucun(e)
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu