Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Les restrictions d'accès au Mont Blanc par la voie normale commencent samedi

L'arrêté préfectoral a été signé pour la saison estivale : cette année les conditions d'accès au toit de l'Europe, par la voie dite normale, sont réglementées. Il s'agit d'éviter les problèmes de surfréquentation dans les refuges.

Le Mont Blanc, si convoité !
Le Mont Blanc, si convoité ! © Maxppp - Vincent Isore

Saint-Gervais-les-Bains, France

Ces restrictions ont fait polémique, elles ont fait l’objet de multiples rencontres…  Elles seront donc appliquées dès samedi. Restrictions cela veut donc dire : à partir du 1er juin et jusqu'au 29 septembre les alpinistes doivent avoir une réservation dans un des refuges (passant par Tête-Rousse, l’aiguille du Goûter, le dôme du Goûter et l’arête des Bosses) sur l’itinéraire et une pièce d’identité.

Le personnel du peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) et les membres de la brigade blanche créée par la commune de Saint-Gervais effectueront des contrôles inopinés sur l’ensemble de l’itinéraire pour s’assurer du respect des dispositions de cet arrêté - préfecture 74

Pour les amendes éventuelles, ça ne rigole pas : 

• camping en site classé (sur le glacier) : 2 ans d'emprisonnement et 300.000 € d'amende 

• rébellion : 2 ans d'emprisonnement et 30.000 € d'amende 

• filouterie : 6 mois d'emprisonnement et 7.500 € d'amende  

La préfecture précise que ce dispositif complète les actions de contrôle conduites par les services de l’État et les forces de l’ordre afin d’assurer la sécurité des pratiquants sportifs. Le Mont-Blanc attire chaque année près de 25.000 alpinistes.