Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les trams de Montpellier bientôt reconnaissables à leur odeur

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu
Montpellier, France

Le tramway de Montpellier aura bientôt son propre parfum. Une start-up montpelliéraine a créé une odeur pour chacune des quatre lignes .

Les 4 tramways de Montpellier
Les 4 tramways de Montpellier © Maxppp - Tim Somerset

Chaque ligne de tramway de Montpellier est identifiable : hirondelles, fleurs, coquillages et monuments de la ville . On les voit de loin, bientôt, on pourra les sentir de loin .

Depuis le début de la semaine, la Métropole de Montpellier teste un parfum conçu sur-mesure et diffusé dans une rame de tram, pendant un mois et demi. La société Arthur Dupuy, start-up montpelliéraine, a créé une odeur spécifique à chaque ligne, une signature olfactive à partir des quatre éléments : Air, Eau, Terre et Feu. 

Des odeurs de réglisse, thym, senteurs iodées, citronnées, terre humide ou pierre calcaire… La société Arthur Dupuy a soigneusement élaboré ces parfums pour traduire l’identité de la métropole montpelliériane . Le parfum « Air » testé actuellement représente, par exemple, le parcours olfactif d’une hirondelle volant du Pic Saint Loup à la mer. 

DES NORMES STRICTES

Créée par le docteur Isabelle Parrot et Arthur Dupuy, la start-up travaille avec l’université de Montpellier, le CNRS et l’école de chimie. Son cahier des charges est strict pour répondre aux normes des transports : diffusé par la ventilation de la rame, le dispositif est sans alcool, non inflammable et non allergène selon ses créateurs. Il pourrait même être adaptable dans l’aviation ou sur divers supports, papiers et autres, de diffusion. 

Arthur Dupuy va même jusqu’à imaginer une autre déclinaison possible, gustative, sur un support comme des macarons. 

Si vous souhaitez vous faire votre propre idée, guettez et humez  l'air à l'approche de la rame rose French Tech sur les lignes 2 et 3.

reportage presque "odorant"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess