Insolite

"Les Vieux du stade" : quand des rugbymen vétérans posent pour un calendrier dénudé en Seine-Maritime

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) dimanche 22 janvier 2017 à 17:54

14 membres de l'équipe vétéran du rugby club yvetotais ont pris la pose pour un calendrier 2017 des "Vieux du stade".
14 membres de l'équipe vétéran du rugby club yvetotais ont pris la pose pour un calendrier 2017 des "Vieux du stade". © Radio France - Clémentine Vergnaus

Le rugby club yvetotais vient de sortir un calendrier dénudé pour aider une association et les jeunes du club. Son nom ? "Les Vieux du stade". Et pour cause, les mannequins ont entre 35 et 56 ans mais pas la plastique des professionnels. Un calendrier garanti sans retouche et 100% bonne humeur.

Ils sont quatorze à poser fièrement sur la couverture de ce calendrier 2017. Quatorze rugbymen du club normand d'Yvetot (près de Rouen), âgés de 35 à 56 ans, qui sourient pour la bonne cause. Les vétérans du rugby club yvetotais viennent de sortir un calendrier dénudé pour aider la recherche sur le cancer de la prostate mais aussi les jeunes du club. Pour en arriver à ce qui a tout du calendrier des Dieux du stade à la sauce normande, il a fallu 3 heures, 850 clichés et une grosse sélection afin d'aboutir à quatorze photos.

Un calendrier qui prend racine dans une blague potache, comme le raconte Mickaël Dumesnil, un des membres de cette équipe vétéran : "Quand le calendrier des Dieux du stade est sorti, on a rigolé en disant qu'on aurait pu faire les autres dieux ou même les vieux du stade. Cette blague, elle a tourné un moment et puis au mois de novembre quelqu'un a dit "chiche". Alors on l'a fait." Entre l'idée et la sortie du calendrier, trois semaines seulement s'écoulent.

Quand je rentre trop le ventre, ça fait ressortir mes fesses

Si au départ le projet était ambitieux, il a été quelque peu réduit au final, comme l'explique Mickaël Dumesnil,qui pose lui-même dans ce calendrier. "Certains ont prévenu dès le départ qu'ils ne participeraient pas parce que leur conjointe n'était pas d'accord, parce que leur métier ne leur permettait pas ou tout simplement par pudeur." Toujours est-il que le jour J, ils doivent être 22 mais ne sont finalement que 14. "'Il y a eu des raisons professionnelles ou personnelles, après je n'irai pas jusqu'à savoir si elles sont fondées ou pas."

C'est en tout cas dans des poses aussi gracieuses et imaginatives que les Dieux du stade que nos Yvetotais s'affichent dans ce calendrier 2017. "On est moins beaux, c'est sûr, mais c'est nous, sans triche et sans artifice. Et je crois que c'est ce qui fait le charme du projet." Sans orgueil et avec beaucoup de naturel, ils paraissent presque à l'aise. Presque pourtant. Parce qu'être nu dans un vestiaire, c'est naturel, être nu devant les copains et un objectif, c'est autre chose. Quand on lui demande s'il a rentré le ventre pour les photos, Mickaël Dumesnil répond avec humour : "J'ai essayé mais quand je rentre trop le ventre, ça fait ressortir mes fesses."

  • Calendrier des "Vieux du stade" par le rugby club yvetotais
  • 10 euros dont 1 reversé à la recherche sur le cancer de la prostate
  • Le reste des bénéfices est reversé aux jeunes du club.
  • Il reste encore une dizaine de calendriers à vendre pour ceux qui souhaiteraient aider le club.