Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : 113 bougies pour l'anniversaire de Marie-Louise à l'EHPAD Mon Repos de Lezoux

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Marie-Louise Taterode, qui vient de fêter ses 113 ans, est la doyenne des Puydômois. Elle vit à l'EHPAD Mon Repos de Lezoux où résident actuellement 10 centenaires.

Marie-Louise Taterode à l'EHPAD Mont Repos de Lezoux
Marie-Louise Taterode à l'EHPAD Mont Repos de Lezoux © Radio France - Dominique Manent

Mon Repos, au coeur du village de Lezoux, compte 300 résidents répartis sur une quinzaine de petites unités. Particularité de cet EHPAD : 10 centenaires. Ils étaient 15 l'an passé, 17 en 2017 ! Cette semaine, Marie-Louise Taterode a créé l'événement en fêtant son 113e anniversaire. Née en 1906, cette Corrézienne qui a grandi dans le Cantal avant d'aller travailler dans une imprimerie de Clermont-Ferrand, est aujourd'hui la doyenne des Puydômois. Elle suit de près la doyenne des Français qui a eu 115 ans l'hiver dernier.

10 centenaires à Mon Repos, est-ce exceptionnel ?

Ils sont donc 10 à avoir 100 ans ou plus dans cet EHPAD public de Lezoux. Deux d'entre eux ont atteint le siècle cette année, deux autres ont 101 ans, 5 ont 105 ans, et il y a donc Marie-Louise Taterode, 113 ans cette semaine. Laurence Leyrit, l'un des médecins de l'établissement, commente : "C'est à l'image de la société, une longévité de plus en plus présente. Des gens qui ont généralement peu de pathologies actives. Essentiellement des femmes (un seul homme centenaire cette année à Mon Repos). Leur point commun : une forte personnalité. Des gens qui ont eu à se battre dans la vie et qui restent combatifs. Ils sont pris en charge comme les autres résidents. Notre but, c'est de les stimuler. Nous organisons beaucoup d'activités, beaucoup d'animations, auxquelles ils participent. Marie-Louise Taterode est récemment allée au marché de Maringues. Elle voulait absolument ramener un canard !".

Marie-Louise, 113 ans, une bonne santé et un teint de jeune-fille

C'est une petite dame toute menue qui se déplace dans le couloir avec un déambulateur. A ses côtés, une aide-soignante qui l'accompagne dans sa chambre."Je suis en bonne santé. Jusqu'à maintenant je n'ai pas à me plaindre" explique-t-elle une fois confortablement installée dans un fauteuil. Elle est très chic, en pantalon beige et gilet assorti. Son visage et ses mains sont étonnement lisses. Presque pas de rides ! Marie-Louise s'étonne : "Ah bon ! On ne fait rien du tout. On se lave quand c'est le moment et puis c'est tout". 

Le secret de sa longévité, c'est peut-être, comme beaucoup de centenaires, son caractère bien trempé. Il y a quelques années, Marie-Louise Taterode s'est cassé le col du fémur. Malgré son grand âge, elle a réussi, après des mois passés au lit, à remarcher.

Marie-Louise ne n'est jamais mariée. "Pas d'homme dans ma vie" dit-elle ! Mais elle s'est beaucoup occupée de ses neveux et petits-neveux qui viennent régulièrement la voir. Quand on l'interroge sur sa vie passée, sa mémoire lui joue des tours : "J'étais à Champagnac, on travaillait beaucoup mais je ne me rappelle pas bien". 

Elle se souvient en revanche de sa fête d'anniversaire et du champagne qui a arrosé ses 113 ans. _"Le champagne me fait du bien, ça fait du bien à tout le monde"_dit-elle dans un sourire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess