Insolite

Lille : le Colonel Moutarde prend l'accent britannique

Par Cécile Bidault, France Bleu Nord mardi 13 décembre 2016 à 11:59

Clémence Yon, Rémi Duboquet et les couturiers de l'atelier
Clémence Yon, Rémi Duboquet et les couturiers de l'atelier © Radio France - Cécile Bidault

Le Colonel Moutarde, c'est un personnage du jeu Cluedo. Mais c'est aussi, et surtout, une marque qui remet le nœud papillon au goût du jour. Née à Lille en 2012, la petite entreprise a ouvert une boutique à Londres.

Dans la boutique historique, sur le site des Maisons de Mode à Lille Sud, Clémence Yon, l'une des associées, nous présente, avec fierté, les 250 types de nœuds papillons imaginés par le Colonel Moutarde. "Nos clients ont de 0 à 80 ans, ça va du marié qui souhaite des produits assortis aux couleurs de son mariage, aux aficionados, qui ont, comme les filles pour les chaussures, 100 à 200 noeuds papillons". Pour un total look, la marque propose aussi les pochettes, les boutons de manchette, et même les caleçons du même tissu que votre nœud pap !

Made in Nord Pas de Calais

L'autre originalité du Colonel Moutarde, c'est que tout est fabriqué sur place. Au premier étage se trouve l'atelier de couture. Les matières premières sont quasiment toutes achetées dans la région. Rémi Duboquet, l'associé et compagnon de Clémence, explique : "on ne met pas un tarif Made in France, mais nous travaillons comme ça, car c'est tellement agréable d'aller serrer la main à notre partenaire, à 15 km !"

Une marque qui monte

Le succès est au rendez-vous : 1 million d'euros de chiffre d'affaire l'an dernier, 1,7 millions escomptés cette année, et des gros clients comme le Printemps, Jacadi, Devianne, et des restaurants prestigieux. Le Colonel Moutarde a, en plus de sa boutique historique à Lille Sud, un magasin à Paris, et depuis 8 mois, un troisième à Londres, dans l'est de la capitale anglaise. La jolie petite boutique bleue a été inaugurée vendredi dernier. Les Anglais, adeptes du nœud papillon, apprécient "The Colonel". "Quand les Français vont acheter le petit bleu, qui les rassure, les Anglais vont tenter du jaune, du orange, du vert. Ils ont ce grain de folie", concluent Clémence et Rémi.

La Belle histoire du Colonel Moutarde, à écouter et podcaster ici.