Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Limoges : excédé par les sirènes des pompiers, un riverain obtient un détour des camions

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Un habitant de Limoges, excédé par les sirènes des pompiers, a écrit au SDIS pour proposer un nouvel itinéraire aux véhicules de secours. Et il a obtenu satisfaction. Le commandement demande de privilégier l'itinéraire de ce riverain de l'avenue Ernest Ruben. Le syndicat FO rit jaune.

Un habitant de Limoges se plaint du bruit des sirènes des pompiers (photo d'illustration)
Un habitant de Limoges se plaint du bruit des sirènes des pompiers (photo d'illustration) © Maxppp - Lionel Vadam

Limoges, France

Si il répond non sans humour, la consigne ne fait pas vraiment rire le syndicat Force Ouvrière des pompiers de la Haute-Vienne. Un habitant de l'avenue Ernest Ruben à Limoges a récemment écrit au Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Haute-Vienne. Il se plaint du bruit des sirènes de pompiers qui passent régulièrement sous ses fenêtres. Un courrier dans lequel il suggère d'autres itinéraires. Cette demande a trouvé écho au sein du commandement selon le syndicat FO, qui a partagé plusieurs documents sur sa page facebook.  (voir ci-dessous). On peut y lire que les pompiers doivent maintenant "faire le nécessaire pour que les conducteurs privilégient l'itinéraire proposé" par cet habitant en colère.

On trouve ça un peu hallucinant 

Les documents partagés par le syndicat FO des pompiers de la Haute-Vienne sur leur page facebook - Aucun(e)
Les documents partagés par le syndicat FO des pompiers de la Haute-Vienne sur leur page facebook - ©Page facebook Force Ouvrière Sis 87

La réaction du syndicat FO ne s'est pas fait attendre, par la voix de son représentant Nicolas Corneloup :"On trouve ça un peu hallucinant. Le commandement va dans ce sens là donc maintenant, chacun peut écrire au Sdis en proposant qu'on ne passe plus par telle rue ou telle rue parce que nos sirènes font du bruit. En fait, on passe rarement par l'avenue Ernest Ruben, mais souvent en bas de l'avenue où il y a l'intersection de l'avenue Baudin et du boulevard Bel Air, des itinéraires qu'on privilégient pour aller au CHU. C'est l'itinéraire direct quand on vient du centre ville. Tous les pompiers du sud de département passent par ce carrefour, là où il y a la TCL. Pour aller au plus vite ! Notre but, c'est de transporter nos victimes le plus rapidement possible aux urgences du CHU. On ne fait pas ça pour embêter les gens."

"La plupart des collègues ne changeront pas leurs habitudes"

Et pour ce pompier professionnel basé à la caserne de la Mauvendière, cette consigne a très peu de chance d'être respectée : "Cela nous fait sourire. Et on aborde cela sur un ton humoristique. On peut lui proposer d'aller vivre à la campagne. Il y a moins de camions de pompiers qui passent. Mais il y aura des coqs, des cloches d'église qui sonneront et des tracteurs qui passeront. Je pense que la plupart des collègues ne changeront pas leurs habitudes. Si on doit aller au plus vite, on ira au plus vite. C'est du bons sens. Ce qui me fait moyennement sourire, c'est le soutien de notre commandement qui continue à nous donner des directives où ils n'ont aucune notion de ce qu'il se passe réellement sur le terrain et de comment on travaille. Ça continue à être très compliqué."

Ou quand le feu semble toujours couver alors qu'une grève historique s'était déclenchée l'année dernière au sein du Sdis 87. Le colonel Jouannet, directeur du SDIS en Haute-Vienne, préfère ne pas polémiquer mais assume :"Il n'y a aucune interdiction de passer par là. On essaye d'arranger les riverains quand cela est possible. Nous avons des priorités et des dispositifs sonores pour les faire respecter. On doit aussi essayer d'entendre les demandes des riverains.

Choix de la station

France Bleu