Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Louvre-Lens : Marcus le chat errant est devenu la mascotte du restaurant gastronomique

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Il y a quatre ans un chaton famélique faisait son apparition dans le parc du Louvre-Lens. Aujourd'hui Marcus a retrouvé un pelage soyeux et... une panse bien pleine! La chatte est devenue la mascotte de l'Atelier de Marc Meurin.

Sabrina Sergent et Benoît Qoeugnet ont transformé le chaton famélique en mascotte du restaurant gastronomique
Sabrina Sergent et Benoît Qoeugnet ont transformé le chaton famélique en mascotte du restaurant gastronomique © Radio France - Claire Mesureur

"Je prenais ma pause derrière le restaurant quand _j'ai aperçu un chaton squelettique et avec des tonsures plein le pelage_" se souvient Sabrina Sergent. La jeune femme est chef de salle à l'Atelier de Marc Meurin, le restaurant gastronomique installé à l'entrée du parc du Louvre-Lens. Prise de pitié, Sabrina va lui chercher un bol de lait.

Et c'est comme ça que tout a commencé:  le chaton est revenu et a pris ses habitudes. En fait il s'agit d'une chatte mais Sabrina et ses collègues de travail ont choisi de l'appeler Marcus, en hommage à Marc Meurin, le chef étoilé qui dirige le restaurant.

Marcus arrive à 9h00 le matin en même temps que le personnel du restaurant. Elle s'installe sur une chaise, toujours la même, vers 11h00 elle déjeune avec le personnel et puis elle file avant l'arrivée des clients et le début du service

Monsieur et Madame Meurin lui ont même offert une petite cabane...

Marc Meurin et son épouse ont une passion pour les chats depuis que le leur les a réveillés en pleine nuit alors qu'un incendie s'était déclaré dans leur premier restaurant. Ils ont même offert une petite cabane pour que Marcus puisse passer la nuit à l'abri!

La petite cabane de Marcus est installée à l'arrière du restaurant - Radio France
La petite cabane de Marcus est installée à l'arrière du restaurant © Radio France - Claire Mesureur

Que demander de mieux: un abri pour la nuit, les restes du restaurant en plus des croquettes et un immense parc pour la chasse et la ballade!

Le chef de cuisine est passionné par les chats

Il y a un peu plus de deux ans, Benoît Qoeugnet est devenu le chef de cuisine de l'Atelier de Marc Meurin. Il a lui même 4 chats de race mais ne boude pas son plaisir quand il s'agit de prendre soin de Marcus. "Elle sait ce qu'elle le droit de faire et ce qui lui est interdit, comme entrer dans la cuisine ou monter sur les tables". Il est d'ailleurs le seul à pouvoir approcher Marcus et la prendre dans les bras sans qu'elle ne montre les griffes ou ne feule. Parce-que Marcus est resté un chat "sauvage" ou plutôt un chat"indépendant" Elle reste dans le périmètre du musée et du restaurant mais ne se laisse pas approcher ou caresser par n'importe qui.

Benoît Qoeugnet est le chef de cuisine, il adore les chats mais Marcus doit rester à sa place - Radio France
Benoît Qoeugnet est le chef de cuisine, il adore les chats mais Marcus doit rester à sa place © Radio France - Claire Mesureur

Pour autant le mystère de son origine est maintenant résolu: grâce à une récente émission de télévision on a pu retrouver le premier propriétaire de Marcus. Il habite à Leforest, c'est à une vingtaine de kilomètres de Lens. Mais il ne l'a gardée que quelques mois avant de prendre la fuite. Il a donc décidé de la laisser aux bons soins de ses nouveaux amis qui redoutaient qu'il veuille la récupérer! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu