Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Madame est en Franche-Comté, monsieur en Mayenne : les amours confinées d'un couple séparé par 800 kilomètres

Lundi 11 mai, c'est le déconfinement. Mais pas question de faire plus de 100 kilomètres autour de son domicile. Une situation de plus en plus désagréable à vivre pour deux amoureux séparés depuis 8 semaines.

Les amours au temps du Covid-19
Les amours au temps du Covid-19 © Getty - André Coelho Getty/AFP

L'un est en Mayenne, Dominique, l'autre à Besançon, Melha. Cet amour, c'est hélas une histoire de chiffre. Et quel chiffre ! 800 kilomètres les séparent en ce moment : "il est parti voir sa maman avant le confinement et il est resté confiné en Mayenne. Il n'a pas pu repartir quand le gouvernement a pris cette décision" confie Melha à France Bleu. 

Voilà, Dominique est confinée dans la campagne mayennaise. Impossible de retourner en Franche-Comté pour l'instant : "c'est vraiment difficile, je vous avoue même que j'ai du mal à dormir dans le lit conjugal. Du coup, je vais au salon et je m'endors sur un fauteuil" poursuit-elle. 

Heureusement, le téléphone n'est pas coupé. On prend des nouvelles, on se fait des bisous à distance : "on reste en contact par sms, on s'appelle quand il y a du réseau, on parle de la météo, des choses qu'on va faire le jour même, des projets pour plus tard, un voyage". 

Dominique est moralement atteint, ça devient très dur. Melha, elle, est patiente, "je prends ça avec philosophie. Il est avec sa maman, c'est joli". Et les retrouvailles, c'est pour très bientôt pense-t-elle : "je sais qu'il va rentrer, il ne faut pas se laisser abattre. Demain est un nouveau jour, on rattrapera le temps perdu". 

Le couple étant domicilié à Besançon, Melha espère que son compagnon pourra obtenir une dérogation exceptionelle de déplacement une fois le confinement levé.

►►ECOUTEZ

Les amours confinées d'un couple : monsieur est en Mayenne, madame à Besançon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess