Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Mais c'est quoi ces champs violets entre Quelaines-Saint-Gault et Château-Gontier ?

vendredi 3 novembre 2017 à 6:01 Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne

Au premier regard, sur la Départementale 1, on penserait à du lin ou à de la lavande. Mais ce n'est pas du tout ça !

Des champs violets, mais kézako ?
Des champs violets, mais kézako ? © Radio France - Fabien Burgaud

Quelaines-Saint-Gault, France

Eh non, c'est de la phacélie ! Une plante violette très courante mais un peu trompeuse, reconnaît Loïc Poutier, propriétaire de 60 hectares de cultures à Loigné sur Mayenne. "Ça fait un peu de couleur hein ! Quand on voit des champs violets, on peut se poser des questions", explique-t-il.

Loïc Poutier, dans son champ de phacélie à Loigné-sur-Mayenne - Radio France
Loïc Poutier, dans son champ de phacélie à Loigné-sur-Mayenne © Radio France - Fabien Burgaud

Alors, la phacélie, c'est quoi ? Une interculture, que l'on plante après les moissons et avant la prochaine semence. Le cultivateur n'a pas le choix depuis dix ans. "Avec la PAC, on est obligés d'avoir une interculture. C'est pour éviter l'érosion des sols, ça garde l'azote. Et après on enfouit ça pour en faire un engrais vert et mettre moins d'engrais chimiques pour la future culture de maïs", explique-t-il.

C'est écologique mais aussi pratique pour la parties de chasse, les animaux peuvent s'y cacher. Seul bémol : il faut travailler un peu plus, s'occuper de la plante entre août et avril. "On s'y fait, mais ce sont des vacances en moins" regrette Loïc Poutier. Et ça sent évidemment moins bon que le lin ou la lavande !