Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

"Maman, merci de ne pas être Papa" : la pub qui fait polémique pour la fête des mères en Allemagne

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu

Pour la fête des mères en Allemagne, une chaîne de supermarchés fait parler d'elle, grâce à une pub. Edeka montre de jeunes papas qui ont beaucoup de mal à s'en sortir avec les couches et les repas. Avec ce slogan, "Merci Maman de ne pas être Papa."

La pub sortie à l'occasion de la fête des mères en Allemagne déclenche la polémique Outre-Rhin.
La pub sortie à l'occasion de la fête des mères en Allemagne déclenche la polémique Outre-Rhin. - capture écran youtube

Alsace, France

La pub est clairement politiquement incorrecte : à l'occasion de la fête des mères, le 19 mai en Allemagne, Edeka sort un spot qui fait polémique. On y voit de jeunes pères qui accumulent les maladresses, pour changer la couche d'un bébé, pour faire son repas, l'un d'eux envoie même un ballon au visage de sa fille en pensant qu'elle va le rattraper. La pub s'achève sur un papa qui mange des chips, dans le canapé, devant la télé, en mettant des miettes partout. Sa fille se blottit dans les bras de sa mère et on peut lire ces mots : "Maman, merci de ne pas être Papa."

Une image de la famille sexiste et dépassée"

Des images et des mots qui ont du mal à passer en Allemagne. "Beaucoup de commentateurs estiment qu'il n'était pas nécessaire de dénigrer les pères pour fêter les mères", explique Kai Littmann d'Eurojournalist, chroniqueur à France Bleu Alsace.  "Les papas se sont indignés, mais également des associations de défense des droits des femmes qui estiment que ce spot ne fait que renforcer une image de la famille sexiste et dépassée."  

Des appels au boycott

Plusieurs associations appellent au boycott de cette chaîne de supermarchés, "mais après tout, c'est un coup de marketing et tant que les gens parlent de vous, les annonceurs sont contents", ajoute Kai Littmann,  qui rappelle qu'Edeka n'en est pas à son coup d'essai. "Déjà à Noël, cette chaîne avait publié un spot où de jeunes adultes reçoivent un faire-part leur annonçant le décès de leur père, à leur arrivée à la maison familiale, le père apparaît de sa cuisine en leur disant  « ben oui, sans ça, j'aurais du passer Noël seul encore une fois."