Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Marathon de Paris 2019 : Jean-Michel, 73 ans, dernier en 2018, à nouveau sur la ligne de départ dimanche

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ils sont 60.000 à participer au Marathon de Paris 2019 dimanche 14 avril. Jean-Michel Boiron, un habitant de Longjumeau (Essonne), âgé de 73 ans, sera cette année encore sur la ligne de départ de cette course mythique. Il était arrivé dernier en 2018 mais rien ne peut le décourager.

Jean-Michel Boiron
Jean-Michel Boiron - Colizey

Paris, France

Jean-Michel Boiron a terminé dernier du Marathon de Paris 2018. Cette année, à 73 ans, il va à nouveau participer au Marathon de Paris dimanche 14 avril 2019. Ce coureur à pied amateur est un homme étonnant à la santé de fer.

Ce sportif amateur est d'abord un passionné de football avant d'être un coureur à pied. La course à pied est entrée dans sa vie quand il a arrêté le football vers l'âge de 35 ans. Et depuis, il court, les week-ends, durant les vacances, 10, 20, 30 kilomètres mais pas plus. Il participe à des courses, en particulier des 100 kilomètres, un peu pour s'entraîner, plutôt pour se maintenir en forme, dit-il. Le Marathon de Paris, cet habitant de Longjumeau (Essonne) le fait pour s'amuser.

Une dernière place en 2018 pour Jean-Michel Boiron

Cet ingénieur "structure", âgé de 73 ans, qui travaille toujours, est arrivé dernier du Marathon 2018. Avec deux de ses amies, déguisé en rockeur, il a franchi la ligne hors délais (Il faut mettre moins de 6 heures pour être pris en compte). Son temps, après une erreur de puce mais ce sera quand même son temps officiel : 8 heures, 14 minutes et 44 secondes (son temps réel est de 6 heures 35 minutes). Malgré tout, les organisateurs ont fait une exception et il a reçu sa médaille et son maillot de marathonien 2018.

Jean-Michel déguisé (à gauche) participe au Marathon de Paris 2018. Il sera dernier. - Aucun(e)
Jean-Michel déguisé (à gauche) participe au Marathon de Paris 2018. Il sera dernier. -

Un sportif hors normes

Ce vétéran de l'ultrafond surprend par sa décontraction. Pas de stress pour Jean-Michel. Selon lui, c'est le secret de la réussite. Il faut rester modeste, ne pas partir trop vite quand on commence, avoir du recul, bien s’hydrater et avoir un bon matériel, explique-t-il. 

Une fois qu'il a dit tout ça, Jean-Michel Boiron avoue qu'il est un coureur un peu particulier. Sa morphologie de footballeur ne devrait pas lui faciliter la tâche, assure-t-il. Il se souvient aussi que, juste avant son premier marathon, le médecin qui l'avait examiné lui avait assuré qu'il n'était pas fait pour la course à pied. 

Et pourtant, il avoue qu'il a toujours couru avec beaucoup de facilité. Il explique en riant qu'il ne se prépare pas vraiment, qu'il ne fait pas très attention à son alimentation et que finalement pour lui à part des socquettes à doigts "pour éviter les ampoules" et des cuissardes pour "mes cuisses de footballeur", mettre par exemple des chaussures neuves pour la course ne lui pose aucun problème.  

Des dizaines de courses à son actif

Jean-Michel Boiron a peut-être été lanterne rouge du Marathon de Paris 2018 mais il reste un athlète au palmarès impressionnant. Il a participé à des centaines de courses à pied dont des 100 kilomètres. Il a déjà couru plus de 200 marathons. 

Parmi ses records personnels, il y a son temps à son premier Marathon de Paris en 1980 fini en 3 heures trente et celui de Cierrey en 1989 avec un chrono de 2 heures 51 minutes et 20 secondes. 

Pour le Marathon de Paris 2019, pas question cette fois de finir dernier. Il estime qu'il pourra boucler la course en 4 ou 5 heures maximum.

Vous pouvez encourager Jean-Michel Boiron 

Pour le soutenir avant la course de dimanche, vous pouvez envoyer des messages à Jean-Michel via les réseaux sociaux de Colizey, son sponsor. Utilisez les hashtags #AllezJeanMi, #Colizey 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu