Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marne : un tableau de Fragonard estimé à deux millions d'euros retrouvé par hasard dans un appartement

Un tableau du maître Fragonard a été retrouvé par hasard en janvier dernier dans un appartement de la Marne. Disparu depuis plus de 200 ans, il est estimé entre 1,5 et 2 millions d'euros. Il doit être vendu aux enchères à Épernay en juin prochain.

Le "Philosophe lisant" de Fragonard, retrouvé par hasard dans la Marne
Le "Philosophe lisant" de Fragonard, retrouvé par hasard dans la Marne - Christian Baraja

Maître Antoine Petit, commissaire priseur à Épernay, a fait une découverte fantastique il y a deux mois. Il a remis la main sur un tableau qui s'est avéré être une oeuvre du peintre français Fragonard, daté de la fin du XVIIIe siècle. Expertisé, il est estimé entre 1,5 et 2 millions d'euros. Une trouvaille faite complètement par hasard.

Un tableau ignoré depuis des années

En janvier dernier, Maître Antoine Petit est appelé dans un petit appartement de la Marne dans le cadre d'une succession. Au milieu de son inventaire, son regard se porte sur un tableau ovale, accroché très en hauteur. La famille du défunt n'accorde que peu d'importance à ce cadre, qui a toujours été à cet endroit. Pour autant, Antoine Petit est intrigué par la figure du vieil homme représenté. En le décrochant du mur, il découvre à l'arrière de la toile une inscription : "Fragonard". La signature d'un des maîtres de la peinture française, mort au tout début du XIXe siècle. 

Même s'il a peu de doutes sur l'authenticité, il l'envoie pour expertise dans un cabinet parisien spécialisé. Là non plus, il n'y a pas de doutes : il s'agit bien d'un tableau de Fragonard, dont les plus éminents experts ignoraient quasiment l'existence. Toujours dans son cadre d'origine, vieux de 200 ans, difficile de savoir comment ce chef-d'œuvre a voyagé jusqu'à nous. La dernière mention de ce tableau remonte à 1779.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

C'est le rêve de tout commissaire-priseur

Après 40 ans de marteau, Maître Antoine Petit n'en est pas à sa première découverte de taille : "J'avais déjà découvert dans les sous-pentes d'un appartement d'Épernay un tableau de Brueghel fils, qui avait échappé à la famille, un livre de Jules Verne, un livre d'estampes japonaises. Ça fait toujours plaisir mais là, c'est assez incroyable", admet le commissaire-priseur. "Notre région a été beaucoup sinistrée par les guerres mondiales passées. Il y a beaucoup de gens qui sont partis. Beaucoup d’œuvres ont été détruites. Donc c'est assez étonnant de trouver une œuvre d'un peintre tel que Fragonard", explique-t-il. "C'est le rêve de tout commissaire-priseur. On aime bien chaque année avoir des surprises (...). Mais là, pour mes 40 ans d'exercice, c'est vraiment la grosse surprise", conclut Maître Petit.

Le 26 juin prochain, Maître Petit mettra en vente la toile dans sa salle, à Épernay.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess