Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Marseille doit payer 3,4 millions d'euros pour rembourser la consommation de réverbères pendant huit ans

vendredi 31 mars 2017 à 17:22 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

La ville de Marseille va payer 3,4 millions d'euros pour rembourser la consommation de 230 réverbères pendant huit ans. Les compteurs électriques affectés à ces éclairages publics n'étaient couverts par aucun contrat de fourniture d'énergie.

Marseille devra payer 3,4 millions d'euros pour rembourser la consommation de réverbères pendant huit ans (photo d'illustration)
Marseille devra payer 3,4 millions d'euros pour rembourser la consommation de réverbères pendant huit ans (photo d'illustration) © Maxppp -

La ville de Marseille va rembourser la somme de 3,4 millions d'euros pour la consommation de 230 lampadaires affectés à l'éclairage public mais sans contrat de fourniture d'énergie pendant huit ans, selon la municipalité qui doit adopter un rapport lundi lors d'une séance du conseil municipal consacrée au vote du budget.

"Enedis paie son erreur." (Yves Moraine, président du groupe LR au conseil municipal de Marseille)

Selon Jean-Claude Gondard, le directeur général des services de la ville de Marseille, "Enedis (filiale EDF chargée du réseau) ne suivait pas bien la consommation d'un certain nombre de compteurs, il se sont réveillés finalement". C'est en 2015 qu'Enedis s'est rendu compte que 61 gigawattheures ont été consommés sans que la ville ne soit facturée.

"Ce n'est pas nous qui avons oublié, c'est Enedis qui a oublié donc elle paie son erreur", indique Yves Moraine, maire LR des 6e et 8e arrondissements de Marseille et président du groupe de la majorité au conseil municipal.

"Une histoire rocambolesque." (Benoît Payan, chef de file des socialistes à Marseille)

Pour Benoît Payan, président du groupe PS au conseil municipal, "cette histoire est rocambolesque, incroyable". "Comment peut-on oublier de déclarer plusieurs centaines d'éclairages publics au prestataire d'électricité?" s'interroge Benoît Payan.

Une facture allégée de 3,4 millions d'euros au lieu de 7,4 millions

La ville de Marseille a pu négocier pour ne pas régler l'intégralité de la facture réelle. En fait 7,47 millions d'euros d'électricité ont été consommés pendant huit ans. Mais au terme d'une négociation, le montant du chèque est passé à 3,4 millions d'euros, en trois ans, pour mettre fin à ce litige.

Le coût annuel de l'éclairage public est estimé à 10 millions d'euros à Marseille,selon la municipalité.