Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Mauléon : le confinement inspire un projet musical

Un Deux-Sévrien propose aux internautes de s'exprimer en musique pendant le confinement. Avec l'idée de faire un enregistrement une fois cette période particulière terminée.

Baptiste Séchet explique son projet en vidéo sur sa page Facebook
Baptiste Séchet explique son projet en vidéo sur sa page Facebook © Corbis - Capture écran Facebook

Recréer du lien pendant mais aussi après le confinement. C'est l'objectif d'un animateur jeunesse du centre socio-culturel du pays mauléonais, dans le nord Deux-Sèvres. Baptiste Séchet propose aux internautes d'écrire en musique sur cette période particulière que nous vivons.

Bizarrement ce confinement c'est un atout pour se mettre à écrire et exprimer ce que l'on ressent, ce que l'on vit

Le principe, Baptiste l'explique en rappant dans sa vidéo : "si t'es confiné, attrape ton stylo, approche donc par ici, pas de coronacircus ni même de défi, ce que je te propose une pause et de l'écrit". Il a pré-sélectionné six propositions instrumentales "pour avoir support à l'écriture. L'idée n'est pas forcément de rapper ça peut être juste de parler, de balbutier, de chanter", précise Baptiste Séchet qui poursuit "on n'attend pas un talent. Bizarrement ce confinement c'est un atout pour se mettre à écrire et exprimer ce que l'on ressent, ce que l'on vit".

Déjà des dizaines de contributions. "Je m'adressais plutôt à la base au public mauléonnais, pas forcément qu'aux jeunes d'ailleurs. Le plus jeune à 7 ans, le plus âgé 77 ans. On a de tous les profils, et là je vois bien que c'est sorti du territoire. Tant mieux", se réjouit-il.

Dans le projet de l'animateur du CSC il y a l'objectif d'organiser une rencontre et de faire un enregistrement de studio une fois le confinement terminé. "Pour garder une trace de ce moment si particulier", dit-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu