Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Metz : le cinéma X le Royal se rhabille

vendredi 28 octobre 2016 à 18:03 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Le 31 décembre 2016, ce lieu emblématique du triangle impérial de Metz, le quartier gare, ne sera plus un cinéma X, ni lieu de rencontres pour les hommes. Le Royal se transformera en cabaret et salle de spectacle multicartes, avec 250 places assises (ou 700 debout).

L'entrée du Royal, dans le triangle impérial, à Metz.
L'entrée du Royal, dans le triangle impérial, à Metz. © Radio France - François Pelleray

Metz, France

Une page est en train de se tourner dans l’histoire des lieux coquins de Metz. Le 31 décembre prochain, le Royal ne sera plus un lieu de rencontre pour hommes, fini son histoire de cinéma porno entamée en 1969.

Dès le 2 janvier, les travaux de rénovation vont commencer, pour en faire un cabaret. Le repreneur, Alexandre Agius, veut en faire une salle pour des spectacles de music-hall, des séminaires d’entreprise, des après-midi dansants, des mariages, des spectacles en tout genre et pourquoi pas même accueillir des candidats au concours de la préfecture ou de l’Insee.

Un aperçu de la salle de spectacle après travaux du Royal à Metz. - Aucun(e)
Un aperçu de la salle de spectacle après travaux du Royal à Metz. -

Ce bâtiment construit par les Allemands en 1906 était l’hôtel des arts et métiers. Il est devenu un lieu de spectacle puis de cinéma muet. On y trouve une salle avec balcon et au bout une scène de 8 mètres. Elle pourra accueillir 250 personnes assises ou 700 debout. Ouverture prévue au printemps, et les spectacles de music-hall débuteront en septembre 2017 si tout va bien.

Alexandre Agius compte investir 180.000 euros pour entre autres insonoriser la scène. Un appel au don a été lancé sur Internet pour réunir 30.000 euros. Le propriétaire du bâtiment, les Corporations réunies, s’engage à rénover la façade et surtout les 200 mètres carrés de vitraux.

« Ce bâtiment mérite mieux » confie Bernard Koch, le gérant de cet endroit coquin depuis 22 ans. « Au départ, c’était une salle des fêtes, j’avais envie que ça le redevienne. Avant, le cinéma était un lieu de rencontre. Aujourd’hui, ça intéresse pas la nouvelle génération. La moyenne d’âge des clients est comprise entre 30 et 50 ans. Auparavant, on avait des jeunes de 20 ans, voire 18 ans tout juste qui essayaient de rentrer. Mais aujourd’hui, ils ont tout ce qu’il faut à la maison, sur Internet. Et puis, c’est banal pour eux un film porno ».

Le Royal est fréquenté par une quarantaine d’hommes par jour environ en semaine, et un peu plus le week-end. Une fréquentation qui baisse depuis longtemps.