Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meunier et meunière depuis neuf et onze générations à Noyelles-sur-Selle

-
Par , France Bleu Nord

Ils étaient faits pour se rencontrer, Guillaume le Chti et Séverine la Mayennaise viennent de reprendre le moulin à eau du père de Guillaume à Noyelles-sur-Selle, dans le Nord.

MEUNIER
MEUNIER © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

On peut dire qu'ils ont de la farine dans le sang , prenons d'abord Monsieur, Guillaume 40 ans, meunier depuis neuf générations, depuis 1684 au moulin des pauvres à Sainte Marie Cappelle dans les Flandres. Pendant la première guerre mondiale, son arrière grand mère meunière à vent rencontre son arrière grand père meunier à eau, finalement c'est l'eau qui gagne, le couple s'installe à Sebourg dans le Valenciennois, où l'oncle de Guillaume tient encore le moulin.

Son père achète celui de Noyelles qui date de 837. Un moulin qui commence à tourner le jour de sa naissance en 1975 , impossible du coup de ne pas perpétuer la tradition.

belle histoire du jour

Madame, maintenant,  11e génération de meuniers depuis 1674 , mais en Mayenne, et même ses frères gardent un pied dans la tradition car l'un forme les meuniers, et l'autre qui travaille dans l'informatique habite dans le moulin de ses ancêtres.

La Mayennaise et le Chti étaient faits pour se rencontrer, chose faite en 1996 à l'école de meunerie à Paris. Avant de racheter à Noyelles à la retraite du père de Guillaume, celui-ci travaillait avec, et Séverine au moulin de Doisy. Aujourd'hui,  Monsieur fabrique 600 tonnes par an de farine de trois sortes, et une dizaine de préparations pour pains spéciaux, mais aussi pain d'épice qu'il vend aux boulangeries, pâtisseries, pizzerias du coin, mais aussi aux particuliers au détail. Quand à Madame, elle s'occupe de l'administratif et de la sécurité alimentaire.

MEUNIER

moulin
moulin © Radio France

Un choix d'orientation évident

Le couple ne s'est même pas posé de question quand il a fallu choisir une orientation, c'était évident la meunerie ! Séverine est très attaché à l'odeur de la farine, le symbole du pain qui nourrit et réunit , même chose pour Guillaume qui ne pourrait pas non plus se passer du ronronnement de la Selle qui rythme son quotidien . Un petit cours d'eau qui fait partie intégrante de sa vie, l'été, il fait du pédalo, se rafraîchit et l'hiver grâce à la turbine du moulin il fait chauffer sa maison. Bref ce sont des passionnés, et la relève semble assurée  car les deux filles du couple sont déjà dedans, elles collent par exemple les étiquettes sur les paquets de farine.

Le moulin morage c'est au 38 rue du Pont à Noyelles sur Selle, vente au détail de 8h30 à 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess