Insolite

Michel Drucker, Luc Alphand et 2.140 participants aux 24 Heures vélo du Mans

Par Marie Mutricy, France Bleu Maine et France Bleu samedi 20 août 2016 à 19:12

2 141 cyclistes participent à la huitième édition des 24 Heures Vélo du Mans, sur le circuit Bugatti
2 141 cyclistes participent à la huitième édition des 24 Heures Vélo du Mans, sur le circuit Bugatti © Radio France - Marie Mutricy

2.141 coureurs se sont élancés samedi sur le circuit Bugatti au Mans, pour les 24 Heures vélo. Ils roulent de jour et de nuit sur le mythique bandeau de bitume plus habitué aux pointes de vitesse des prototypes et des motos... L'animateur de télévision Michel Drucker a donné le départ.

2.141 cyclistes tournent et tournent et tournent encore sur le circuit Bugatti du Mans, où rugissent traditionnellement, les moteurs des bolides des 24 Heures et les motos du Grand prix... Mais ce weekend, ce sont les 24 Heures Vélo, huitième édition, sous la pluie et contre le vent ! Le parrain animateur de télévision Michel Drucker a donné le départ samedi à 15 heures, le vainqueur sera l'équipe qui aura fait le plus de tours dimanche à 15h. Les meilleurs roulent à 47 km/h. S1neo, l'équipe victorieuse l'an passé avait roulé 970, 69 kilomètres.

Le plus impressionnant ? Le silence !

Michel Drucker, passionné de vélo, est le parrain de la huitième édition des 24 Heures Vélo - Radio France
Michel Drucker, passionné de vélo, est le parrain de la huitième édition des 24 Heures Vélo © Radio France - Marie Mutricy

Pour celui ou celle qui a déjà cassé ses oreilles dans les tribunes en béton du circuit des 24 Heures du Mans, c'est l'élément le plus troublant... et le plus reposant ! Les 2 141 concurrents ont beau pédaler, ils n'arriveront jamais à couvrir les vivas du public venu les soutenir. Surprise partagée par Michel Drucker, le parrain de l'événement, qui a déjà assisté aux 24 Heures du Mans : "C'est étonnant ! Ca change des 'gros moulins'" réagit l'animateur télé, fan de vélo. Michel Drucker était enfant quand, dans les tribunes, il a assisté au drame de 1955 sur le circuit : une collision entre deux bolides projette des débris dans la foule. 84 personnes sont tuées. "Mon père était l'un des médecins appelé à se rendre sur la piste au secours des blessés" raconte l'animateur, qui a également commenté la course "en 66 ou 67" précise-t-il.

Michel Drucker est le parrain des 24H Vélo

D'anciens sportifs engagés

Et le circuit et la course des 24 Heures vélo attire de nombreux sportifs de haut niveau. Rien de moins que la recordwoman du lancer de marteau en France, Manuela Montebrun. L'athlète a du revenir aux bases : "Je me suis acheté un vélo ! rigole la femme au regard bleu transperçant. Je n'avais qu'un vélo de loisir. Et surtout j'ai du m'entraîner pour utiliser les pédales automatiques !". Un peu plus loin, le Mayennais Anthony Geslin s'échauffe avant le départ. Le cycliste a quitté le monde professionnel en septembre dernier et découvre le circuit :

je ne pensais pas que la [chicane] Dunlop était si dure, avec la répétition ça va faire très mal car le circuit est très court. C'est assez usant, physique, c'est pas tout plat, quoi - Anthony Geslin

Les 24 Heures, Luc Alphand connaît bien. L'ancien skieur alpin 17 fois médaillé d'or en Coupe du Monde et ancien pilote automobile a participé 10 fois à la course mancelle. Et c'est la deuxième fois qu'il concoure en vélo "pour l'ambiance géniale. Comme en auto, on se passe le relais, mais dans un silence impressionnant" raconte celui qui a également participé à 9 reprises au Rallye Dakar.

Partager sur :