Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Migaine ou pas migaine" dans la tarte aux mirabelles, de quel côté penche la ville de Metz ?

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

C'est de saison. Chaque été, le débat fait rage entre les pro et les anti-migaine dans la tarte aux mirabelles. France Bleu Lorraine a tenté de savoir de quel côté penche la ville de Metz, de manière, certes, pas très scientifique.

Une tarte aux mirabelles à la migaine s'est dissimulée dans cette image. Saurez-vous la retrouver ?
Une tarte aux mirabelles à la migaine s'est dissimulée dans cette image. Saurez-vous la retrouver ? © Radio France - Marc Bertrand

"Et vous, migaine ou pas migaine ?", cette seule question suffit à hérisser le poil de certains. Constituée d'oeuf, de crème et parfois d'un peu de vanille, l'appareil à tarte est relativement bien accepté pour la tarte à la rhubarbe, qui réduit beaucoup à la cuisson. Mais pour la tarte aux quetsches, et surtout la tarte aux mirabelles, le sujet devient délicat. France Bleu Lorraine a tenté de sonder les Messins pour savoir de quel côté penche la ville.

1. Dans les rues, "la migaine, c'est pour les Nancéiens" 

Quand on traine son micro dans les rues de Metz, la tendance est clairement anti-migaine : "C'est meilleur nature, la migaine alourdit la tarte", "on apprécie mieux le goût du fruit", disent les Messins. Il faut chercher longtemps pour trouver des pro-migaine : "les Nancéiens font parfois des choses bizarres, c'est possible qu'eux ils ajoutent de la migaine", sourit une boulangère du marché couvert. Nos confrères du Républicain Lorrain, édition de Metz avaient lancé un sondage en ligne l'an dernier : 50% des 486 répondants se disaient alors contre la migaine, 43% pour, et 7% d'indécis. 

ECOUTEZ Migaine ou pas migaine ? Question posée dans les rues de Metz

2. Des pâtissiers tentent la migaine pour innover

Côté professionnels, il est rare de trouver une tarte aux mirabelles à la migaine dans les restaurants, ou les boulangeries du centre-ville. "C'est au supermarché que vous trouverez de la migaine", lance, un peu dédaigneuse, une patronne. Et pourtant. Pour certains pâtissiers, la migaine est un moyen de proposer une tarte un peu différente des autres. C'est ce qu'explique la pâtisserie Dudot, place Saint-Jacques, à Metz, qui propose des tartes à la migaine, "c'est la recette de la famille", et des tartelettes à la mirabelle pochée, recouvertes d'un confit de mirabelle et d'une crème d'amande. 

3. La migaine "sacrilège", pour la confrérie de la mirabelle

Pour tenter d'avoir une parole experte, France Bleu Lorraine a contacté la confrérie de la mirabelle et de la quiche prépontoise, située, comme son nom l'indique, à Metz-devant-les-ponts. Sa secrétaire Nadine Voinçon n'y va pas par quatre chemins. De même qu'elle avait tranché en son temps le débat du fromage dans la quiche, elle qualifie de "sacrilège" l'ajout de migaine dans la tarte à la mirabelle. 

4. Politiquement correct, le maire vote sans

Au détour d'une conférence de presse, on a posé la question au nouveau maire de Metz, François Grosdidier. L'homme hésite, se tourne discrètement vers son directeur de cabinet qui lui souffle que plus c'est simple, meilleur c'est, puis finit par répondre : "Moi j'aime les tartes aux fruits, de façon générale, les plus simples possible". Son adjoint à la culture, Patrick Thil, est beaucoup plus catégorique : "Moi c'est sans. C'est juste la tarte et le fruit. A part le sucre glace, qui tombe comme de la neige au moment de servir, je ne sucre pas. Et j'en suis déjà à ma troisième tarte depuis fin juillet !"

ECOUTEZ La position de Patrick Thil, adjoint à la ville de Metz en charge de la culture

5. Chacun son camp sur les réseaux sociaux

C'est sur le réseau social Twitter que le débat a ressurgi cet été, mais plutôt côté Meurthe-et-Moselle de la Lorraine avec le prosélytisme acharné d'un Lunévillois qui, à la manière du président américain Donald Trump, tweete depuis la mi-juillet en lettres capitales : "Tarte aux mirabelles without migaine, make lorraine great again".

Réponse systématique d'un autre usager, correspondant pour la région Grand Est d'une grande radio nationale qu'on ne citera pas ici, et grand défenseur de la migaine : "Il manque quelque chose", écrit-il inlassablement, face à chaque photo de tarte sans migaine postée sur le réseau social. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess