Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Monitrice d'équitation, Andréa devient marin-pêcheur

lundi 1 octobre 2018 à 19:16 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Andréa, 24 ans, monitrice d'équitation, a pour la première fois embarqué à bord d'un chalutier pour pêcher la coquille Saint-Jacques au large de la baie de Saint-Brieuc.

Monitrice d'équitation, Andréa devient marin-pêcheur
Monitrice d'équitation, Andréa devient marin-pêcheur © Radio France - Johan Moison

Erquy, France

Cheveux blonds en queue de cheval, pantalon ciré jaune, polaire rose : Andréa, 24 ans, est la seule femme marin-pêcheur ici à Erquy. Elle débarque avec le sourire après sa première journée de pêche à la coquille.  "Bon, déjà je ne suis pas malade, c'est un bon point", glisse Andréa. "J'ai encore un peu de mal à trouver l'équilibre sur le bateau mais tout le monde m'a dit que c'était normal, que ça viendra avec le temps".

Ecoutez Andréa au micro de Johan Moison

Il n'y a pas de différence sur un bateau, une femme ou un homme, il faut que le boulot soit le même.

Le parcours d'Andréa est atypique. Monitrice d'équitation à Saint-Cast-le-Guildo, elle a décidé de devenir pêcheur comme son père, son frère et son beau-frère. Elle est actuellement en contrat pro depuis six mois. "C'est un métier qui m'attirait", explique simplement la jeune femme. "En tant que monitrice d'équitation, j'étais habituée à avoir plein d'enfants, plein de monde autour de moi, là on se retrouve tout seul au milieu de nulle part". 

Andréa repart en mer dès ce lundi soir pour pêcher des poissons cette fois puis pêche à la coquille à nouveau mercredi matin. Malgré ce programme bien chargé, elle ne compte pas abandonner sa passion pour les chevaux. Dimanche, elle participait encore à un concours hippique à Dinard.