Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Mont-de-Marsan : il profite des panneaux électoraux vides pour faire sa pub

-
Par , France Bleu Gascogne

Comme dans beaucoup de communes françaises, à Mont-de-Marsan aussi des panneaux électoraux sont restés vides durant la campagne des Européennes. Un Montois a décidé d'en profiter. Cette semaine, il a collé des affichettes pour faire la publicité de son blog culinaire.

Plusieurs de ces affichettes ont été collées dans la semaine à Mont-de-Marsan
Plusieurs de ces affichettes ont été collées dans la semaine à Mont-de-Marsan © Radio France - Valérie Mosnier

Mont-de-Marsan, France

Des affichettes orange et sur lesquelles on peut lire "Votez lacuisinedumoun.com" ont fleuri en cette fin de semaine sur plusieurs panneaux électoraux du centre-ville de Mont-de-Marsan. Une initiative insolite que l'on doit à un Montois. Ce cuisinier amateur a profité des panneaux vides pour faire la publicité de son blog culinaire. 

Faire une affiche électorale dédiée à mon blog" - Christophe Roca

Christophe Roca avoue qu'il s'est fait plaisir. "Je me suis dit en voyant toute cette place de libre sur les panneaux d'affichage pour les élections qu'il y avait peut-être quelque chose à faire." Il demande donc à un ami de lui imprimer 50 affiches. "C'est vite parti, vu la place! Devant la mairie de Saint-Pierre-du-Mont, sur 34 places, il n'y avait que 2 affiches." 

Un peu de peur, beaucoup de plaisir

Christophe Roca reconnait qu'il a eu un peu peur mais il relativise : "au pire, on va me tirer l'oreille mais je n'irai sûrement pas en prison." Notre cuisinier amateur pense déjà à recommencer lors des prochaines élections "s'il y a de la place" précise-t-il.