Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Montbéliard se donne des couleurs pour égayer la ville

mercredi 27 juin 2018 à 18:01 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

De curieux objets aux couleurs vives ont fait leur apparition sur quatre places de Montbéliard. Des poufs, des bancs, des pots et de la pelouse synthétique. Un mobilier éphémère qui veut bousculer le passant. La ville a investit 33 000 € dans cet équipement.

Le jardin coloré de la place Albert Thomas à Montbéliard
Le jardin coloré de la place Albert Thomas à Montbéliard © Radio France - Christophe Beck

Montbéliard, France

Certains s’interrogent à la vue de ces formes en plastique de couleurs vives éparpillées dans le centre de Montbéliard.  Il s’agit d’un mobilier urbain éphémère d’un genre très particulier qui s’est installé sur quatre places de la ville : place Denfert-Rochereau, place Velotte, Place Albert Thomas et parvis des Droits de l’homme.  

La maire de Montbéliard, Marie-Noelle Biguinet, se pose place Denfert Rochereau - Radio France
La maire de Montbéliard, Marie-Noelle Biguinet, se pose place Denfert Rochereau © Radio France - Christophe Beck

Des poufs, des bancs de plastique et des pots de fleurs de forme géométrique posés sur des carrés de pelouse synthétique.  

L’opération initiée par la ville de Montbéliard veut participer à la redynamisation du centre-ville. 39 éléments ont ainsi été commandés à une société danoise pour un investissement de 33 000 €. Il resteront en place jusqu'au mois d'octobre.

Ces quatre installations seront bien complétées des oriflammes à l’effigie de la ville, baptisés "My Montbéliard".

Les Montbéliardais, d'abord perplexes, saluent l'idée de mettre de la couleur en ville. 

Pas évident au premier regard de comprendre qu'il s'agit de bancs et de poufs.

Place Velotte, les poufs se sont mis à l'ombre - Radio France
Place Velotte, les poufs se sont mis à l'ombre © Radio France - Christophe Beck