Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Montée impossible d'Arette : la montagne l'a encore remporté

-
Par , France Bleu Béarn

La colline de la Mouline à Arette est restée infranchissable. Ce dimanche, une soixantaine de motards ont tenté de réussir cette deuxième épreuve du championnat de France, sans succès. Avec une pente à 75% et 237 mètres à gravir, c'est l'épreuve la plus difficile de la compétition.

La pente est à 75% et fait 237 mètres.
La pente est à 75% et fait 237 mètres. © Radio France - Maud Calvès

Arette, France

Ça relèverait presque du miracle. Le public le sait, réussir à franchir ces 237 mètres à 75% serait presque un exploit de la part des motards. Mais les 4 000 personnes venues assister au spectacle en ont eu pour leurs oreilles avec des bruits de moteurs qui claquent, mais aussi pour leurs yeux avec des chutes et des motos modifiées. Les engins sont rallongés pour éviter de se retourner pendant l'ascension, et les conducteurs injectent du protoxyde d'azote dans le moteur pour lui donner plus de puissance. Ça ne suffit pas à franchir la colline de la Mouline, comme l'a constaté Loïc Chourré qui essaie depuis 10 ans : "Sur la partie basse jusqu'à 180 mètres ça va à peu près, mais après il y a énormément de trous, beaucoup d'eau qui a ruisselé et beaucoup de cailloux qui nous désarçonnent de la moto" regrette-t-il, tout en louant l'ambiance du championnat. 

Loïc Chourré

La compétition existe depuis 1984, et seules dix personnes ont réussi la montée. La dernière victoire remonte à 2017, mais après que les organisateurs ont décidé de la simplifier. "Ça faisait huit ans que personne n'avait passé l'arrivée, je pense que les spectateurs ça commençait à les lasser un peu" explique Jean-Michel Laudebat, vice président du Moto club d'Arette. Résultat : trois personnes réussissent. Cette année, une soixantaine de motards ont tenté le challenge, sans succès.  

Nouveauté 2019 :  les organisateurs ont décidé de chronométrer les motards,  les meilleurs d'entre eux sont à 50km/h au début de la pente. Mais ils ont surtout installé des filets autour des engins sur la ligne de départ pour éviter les projections de cailloux sur le public. Car si l'ascension semble dangereuse pour les participants, elle l'est encore plus pour les spectateurs. Régulièrement, les secouristes doivent intervenir suite à des jets de cailloux. 

Jean-Michel Laudebat, vice-président du moto club d'Arette

Les motos sont rallongés et du protoxyde d'azote est mis dans le moteur pour lui donner plus de puissance. - Radio France
Les motos sont rallongés et du protoxyde d'azote est mis dans le moteur pour lui donner plus de puissance. © Radio France - Maud Calvès
Choix de la station

France Bleu