Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Bretagne et Loire-Atlantique : l'odeur désagréable provenait de la raffinerie de Donges

samedi 21 avril 2018 à 12:12 - Mis à jour le samedi 21 avril 2018 à 13:16 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Une odeur mystérieuse et désagréable a été ressentie toute la matinée de samedi dans le Morbihan et en Loire-Atlantique. En cause : un échappement de gaz sur une des unités de la raffinerie de Donges, près de Saint-Nazaire. Le problème a été réglé indique la raffinerie.

Le port de Vannes vu du ciel
Le port de Vannes vu du ciel © Maxppp - Alexis Tsvetoukhine

Vannes, France

Une odeur mystérieuse et désagréable a plané toute la matinée de ce samedi dans le Morbihan et en Loire-Atlantique. Les pompiers ont reçu de nombreux appels pour cette forte odeur de fuel et de mazout ressentie de Vannes à Lorient en passant par Muzillac. Cela provenait en fait de la raffinerie Total de Donges, en Loire-Atlantique. 

Dysfonctionnement d'une soupape

"Dans la nuit, la raffinerie a constaté un échappement de gaz sur une de ses unités lié à un dysfonctionnement d’une soupape, a indiqué ce samedi la raffinerie. Les équipes d’intervention internes sont immédiatement intervenues. A 9h25, la soupape a été isolée et la situation est revenue à la normale." Total a confirmé que "cet échappement" était susceptible "d'engendrer des odeurs", avant de préciser qu'il "n'y a pas de risque pour la population".