Insolite

Cinq cygnes retrouvés morts au lac de Romagnieu : maladie ou empoisonnement ?

Par Clément Lacaton, France Bleu Isère vendredi 5 août 2016 à 9:15

Cinq cygnes ont été retrouvés morts au lac de Romagnieu
Cinq cygnes ont été retrouvés morts au lac de Romagnieu © Radio France - Clément Lacaton

Depuis vendredi 29 juillet, cinq cygnes et une dizaine de canards ont été retrouvés morts au lac de Romagnieu (Isère). Ces oiseaux étaient devenus les emblèmes du plan d'eau pour de nombreux baigneurs.

en Isère, le mystère plane autour du lac de Romagnieu, après la mort de cinq cygnes, d'une dizaine de canards et d'autres oiseaux. Sur ce lac des cygnes là, c'est la rumeur qui fait danser les baigneurs : "Ça fait des années qu'on vient là, on a toujours vu les cygnes, et là on ne les a plus, ils ont été assassinés", peste Natalia. "Ils ont été empoisonnés à mon avis, poursuit un autre baigneur. Certains ne les aimaient pas, il y en a qui leur tiraient des cailloux... Maintenant regardez comme c'est mort, il n'y a plus rien."

Il est fort probable que ce soit un empoisonnement volontaire"

Le lac de Romagnieu reste ouvert à la baignade - Radio France
Le lac de Romagnieu reste ouvert à la baignade © Radio France - Clément Lacaton

La mairie a pris très au sérieux cette affaire, risque sanitaire oblige, même si la piste de la grippe aviaire est a priori écartée... Des autopsies ont été menées et la mairie attend avec impatience les résultats des laboratoires. Pour Céline Revol, adjointe au maire en charge de la base de loisirs, la piste de l'acte de malveillance reste privilégiée : "Il est fortement probable que ce soit un empoisonnement volontaire. Si c'est avéré, la mairie portera plainte et on mettra tout en oeuvre pour essayer de trouver les auteurs. De tels actes sont inadmissibles."

La piste du botulisme

Les services de la préfecture, eux aussi mobilisés, semblent écarter la piste de l'empoisonnement. Ils penchent plutôt pour une maladie. Claude Colardelle, le directeur départemental de la protection des populations et services vétérinaires, explique : "Nous avons mis en route des analyses : pour la grippe aviaire, ça se déroule dans un laboratoire départemental dans l'Ain, et pour le botulisme qui est l'hypothèse la plus probable, c'est l'Institut Pasteur de Paris qui réalise les analyses et ça peut prendre un peu plus de temps."  Une souche de botulisme non transmissible à l'homme, il y a donc aucun risque pour les baigneurs.

Les résultats sont attendus dans les prochains jours. D'ici là, le lac de Romagnieu reste ouvert à la baignade (surveillée), toute la semaine de 10h à 18h30.

REPORTAGE FRANCE BLEU ISERE/CLEMENT LACATON