Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : Sébastien Ledoux, faux candidat à la mairie de Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Depuis janvier 2020, des comédiens nantais mènent une fausse campagne pour les élections municipales de mars à Nantes, avec un candidat factice, une liste de 69 noms fictifs, et une page Facebook plus vraie que nature : une performance pour questionner et pointer du doigt les discours politiques.

Sébastien Ledoux, candidat fictif à la mairie de Nantes pour 2020
Sébastien Ledoux, candidat fictif à la mairie de Nantes pour 2020 - Capture d'écran facebook

Un nouveau candidat émerge dans la course à la mairie de Nantes : Sébastien Ledoux, 32 ans, membre de l'Union Sociale Française, fait campagne depuis janvier pour les élections municipales de mars 2020. Sur sa page Facebook, "Ledoux Nantes 2020", le candidat partage sa liste, son clip de campagne, et ses idées pour la ville de Nantes. 

Sauf que Sébastien Ledoux n'existe pas, pas plus que son parti, son programme ou les 69 noms qui composent sa liste. Le candidat est un personnage fictif, imaginé, écrit et joué par des comédiens nantais. La campagne est en réalité une performance artistique, menée par des comédiens et des auteurs, pour fabriquer une histoire et une campagne plus vraie que nature.

Remettre en question le langage politique

À l'origine du projet, Raphaël Reuche, comédien, dans le rôle de Sébastien Ledoux, et Iokanaan, auteur et metteur en scène, dans celui de Julien Laffont, son directeur de campagne. Tous les deux gèrent et alimentent la page Facebook, en se souciant des détails pour rendre leur personnage et sa campagne crédibles. Régulièrement, le faux candidat partage des photos, des articles de presse sur des problématiques locales, ou un clip de campagne. Autant de publications qui sont commentées par des comptes partisans et soutiens, factices eux aussi, et également gérés par Raphaël et Iokanaan.

On questionne le langage utilisé en politique : des mots et des phrases vides sans lesquels les candidats ne savent plus parler

Raphaël Reuche et Iokanaan, à l'origine de la performance artistique - Radio France
Raphaël Reuche et Iokanaan, à l'origine de la performance artistique © Radio France - Flore Catala

Le but des deux artistes est de pointer du doigt les discours et le langage politique, qu'ils décrivent comme "vide de sens", sans idée concrète, et composé de "phrases creuses" très souvent employées et répétées par les candidats. La page Facebook regorge de ces phrases truffées de mots passe-partout, interchangeables et abstraits.

"On questionne le langage utilisé par le monde politique : tous ces mots et ces phrases vides qui, si on les enlève aux candidats, font s'écrouler leur propos. Derrière ça, ce ne sont pas les personnes que l'on vise directement, mais plutôt un système" explique Iokanaan.

C'est une performance artistique, mais aussi une expérience sociale

Derrière cette performance, les comédiens cherchent aussi à faire connaître leur pièce, "In Medias Res", dans laquelle on retrouve justement le personnage de Sébastien Ledoux, qui mène campagne pour les présidentielles cette fois. Pour Iokanaan, l'expérience ne se limite pas à un simple canular : "on avait envie de faire passer un personnage de fiction à la réalité, pour réaliser une performance artistique, mais aussi vivre une expérience sociale".

Une campagne qui fait parfaitement illusion

Plus de 400 personnes suivent la page du candidat. Parmi eux, des amis ou des connaissances de mèche, mais aussi de plus en plus d'anonymes tombés dans le panneau, persuadés que Sébastien Ledoux est un vrai candidat, même si la page Facebook mentionne que l'opération est une performance.

Les deux artistes se rendent rapidement compte que l'illusion prend très bien. "C'est génial de voir qu'on est crédibles dans ces personnages, qui sont vraiment à l'opposé de ce qu'on est" s'enthousiasme Raphaël, "c'est gratifiant et ça donne envie de continuer l'expérience".

En janvier, les deux artistes, aidés d'amis comédiens, réalisent leur performance directement sur le terrain  : ils endossent le rôle de leur personnage politique aux Biennales Internationales du Spectacle, et vont à la rencontre des nantais et des nantaises. Les réactions sont concluantes : tous pensent échanger avec un vrai candidat.

Le faux candidat Sébastien Ledoux et son directeur de campagne à la rencontre des nantais et nantaises - Aucun(e)
Le faux candidat Sébastien Ledoux et son directeur de campagne à la rencontre des nantais et nantaises - Capture d'écran facebook

D'autres actions et événements sont prévus jusqu'à la fin des élections : le 2 avril prochain, les comédiens feront une "représentation-meeting"  au Terrain Neutre Théâtre pour mettre fin à la performance et témoigner de leur expérience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu