Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Nancy : le dentiste diffuse sur les réseaux sociaux la vidéo de l'auteure présumée de son cambriolage

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

Le soir même du vol d'une sacoche dans son cabinet, le dentiste de Nancy diffuse une vidéo sur les réseaux sociaux. On y voit distinctement l'auteure présumée du cambriolage. "La situation paraît inédite", selon le patron des gendarmes de Meurthe-et-Moselle. La démarche est-elle légale ?

Le soir même du vol la vidéo était diffusée sur Facebook
Le soir même du vol la vidéo était diffusée sur Facebook © Maxppp - Maxppp

Nancy, France

"Chers amis, chers confrères, voici la personne qui m'a volée ma sacoche cet après-midi, alors même que je soignais une personne dans la pièce à côté " peut-on lire sur "le" Facebook du dentiste de Nancy en commentaire d'une vidéo extraite de la caméra de surveillance de la salle d'attente du cabinet. On y voit très distinctement une femme.

"La sacoche dérobée ce mardi contenait des chèques de patients libellés à mon nom, 1.000 euros en liquide et des papiers professionnels", écrit encore le professionnel à ses abonnés. "Si l'un d'entre vous la reconnaît, je vous serais infiniment reconnaissant de m'en faire part.Cette vidéo est à partager au maximum". La démarche du dentiste interroge aujourd'hui.

Un internaute dit avoir reconnu la voleuse présumée

Le dentiste constate le vol le soir-même ce mardi 26 avril. Joint par téléphone, il explique avoir constaté que la caméra de vidéosurveillance avait bien enregistré les allées et venues de la journée dans sa salle d'attente. "Je me suis demandé quoi faire de ces images, alors j'ai décidé de les publier sur mon compte Facebook".

Quelques heures après la diffusion, un internaute affirme avoir reconnu la femme de la vidéo. Le professionnel nancéien confie avoir porté plainte et transmis un nom à la police. La vidéo a été vue plus de 20.000 en moins de 24 heures.

Des risques de délation

La question de la légalité de la démarche se pose aujourd'hui : n'y-a-t-il pas ici un risque de dérive ? Nous avons posé ces questions au responsable des gendarmes de Meurthe-et-Moselle, le colonel Gwendal Durand, pour qui "cette situation semble inédite". "On comprend parfaitement l'intérêt de la diffusion de ces images pour contribuer à l'identification d'un auteur de vol , réagit le colonel. Il y a un principe de viralité qui est intéressant et qu'offrent les réseaux sociaux : permettre la diffusion rapide et large d'une information dans un temps très court".

Gwendal Durand ajoute : "En revanche, il faut que cela soit encadré. L'exemple ici présente des risques de délation et une atteinte à la présomption d'innocence". Et le patron des gendarmes de Meurthe-et-Moselle d'insister : "Ce genre de diffusion doit se faire par un vecteur officiel, avec autorisation du Procureur de la République ou d'un magistrat, dans le cadre d'une enquête. Et que cela vienne en plus de toutes les investigations menées par les enquêteurs".

Choix de la station

France Bleu