Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : CENTENAIRE DE L'ARMISTICE DE 1918 : LA GRANDE GUERRE DANS L'OUEST

Nantes : après 90 ans de péripéties, la Délivrance réinstallée au bout du cours Saint-André

lundi 8 octobre 2018 à 8:36 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

La statue de la Délivrance va retrouver son emplacement initial, près des tables mémorielles du cours Saint-André à Nantes, pour les commémorations du centenaire de 14-18. L'épilogue d'une histoire pleine de rebondissements, du scandale de son installation, à son oubli dans les réserves municipales.

L'installation de la statue, dos tourné aux tables mémorielles, avait été jugée indécente en 1927
L'installation de la statue, dos tourné aux tables mémorielles, avait été jugée indécente en 1927 - Archives municipales ville de Nantes

Nantes, France

Cent ans après la fin de la Première guerre mondiale, la statue de la Délivrance va retrouver son emplacement initial, à Nantes. La sculpture en bronze, une femme nue, les bras levés, brandissant un glaive, a d'abord été installée au pied des tables mémorielles, au bout du cours Saint-André, en 1927. Le début d'une histoire pleine de rebondissements avant son retour quelques dizaines de mètres plus loin, dans le square du Maquis de Saffré, prévu pour le 11 novembre 2018.

Une oeuvre pour symboliser "la fin des horreurs de la guerre"

À la fin de la Première guerre mondiale, le maire de Nantes décide d'ériger un monument aux morts pour honorer les Nantais tombés au combat. Les tables mémorielles sont donc construites au bout du cours Saint-André. Quelques années plus tard, Paul Bellamy fait voter l'achat de l'un des 11 exemplaires de la Délivrance pour compléter le monument aux morts. La sculpture, qui symbolise "la fin des horreurs de la guerre" est installée juste devant les tables mémorielles au printemps 1927. 

Jugée indécente

Mais elle fait scandale. Des militants des jeunesses patriotes, un groupe d'extrême droite opposé au maire radical socialiste, répètent à qui veut l'entendre que la statue est indécente et que c'est intolérable qu'elle tourne le dos aux noms des soldats puisque ainsi, elle leur montre ses fesses. Dans la nuit du 10 au 11 novembre 1927, ils la font tomber avant de la frapper à coups de hache. Ils sont 17 à être condamnés quelques temps plus tard.

La statue, qui montrait ses fesses aux tables mémorielles, était jugée indécente au moment de son installation  - Radio France
La statue, qui montrait ses fesses aux tables mémorielles, était jugée indécente au moment de son installation © Radio France - Marion Fersing

Réinstallée en 1937 puis démontée dès 1942

La Délivrance est restaurée et réinstallée 10 ans plus tard dans le square du Marquis de Saffré. Elle n'y reste que cinq ans, jusqu'en 1942. En plein cœur de la Seconde guerre mondiale, elle est envoyée en Allemagne pour être fondue et transformée en armes. Elle est finalement retrouvée à Paris puis renvoyée à Nantes où elle est stockée dans les réserves du musée.

Avant d'être réinstallée, la statue va être nettoyée avec un gommage aux noyaux d'abricots pour conserver la patine du temps - Radio France
Avant d'être réinstallée, la statue va être nettoyée avec un gommage aux noyaux d'abricots pour conserver la patine du temps © Radio France - Marion Fersing

40 ans dans les réserves du musée

Elle y reste 40 ans. Jusqu'à être retrouvée à la fin des années 1970. Elle en sort dans les années 1980. Mais plutôt que d'être installée en plein centre-ville, elle atterrit tout au bout de l'île de Nantes, près du Conseil régional, un endroit à l'écart où elle n'intéresse pas grand monde.

Depuis les années 80, la Délivrance était au bout de l'île de Nantes, près du Conseil régional - Aucun(e)
Depuis les années 80, la Délivrance était au bout de l'île de Nantes, près du Conseil régional - Ville de Nantes

Un piédestal resté vide depuis 1937

Il y a quelques années, des Nantes se mobilisent pour que la Délivrance retrouve sa place. Ce sera chose faite le 11 novembre prochain. Elle sera réinstallée sur son piédestal du square du Maquis de Saffré, resté vide depuis 1937. Et, cette fois, elle fera face aux tables mémorielles

Un appel au financement participatif

D'ici là, la statue doit être restaurée une nouvelle fois, aux ateliers municipaux. Un gommage à la poudre de noyaux d'abricots pour la nettoyer en gardant la patine du temps avant un passage à la cire pour la protéger. Et pour que les Nantais s'investissent dans la conservation de ce patrimoine, la ville lance un appel aux dons via la Fondation du patrimoine.