Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Non, le Cheerleading ce n'est pas seulement les Pom-pom Girls !

dimanche 29 avril 2018 à 19:30 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine

Les fédérations de Cheerleading des Pays de la Loire se sont réunies ce dimanche à Sablé-sur Sarthe. Un entrainement en public pour démontrer que non, être Cheerleader, ce n'est pas seulement tenir des pompons.

Le Chearleading, une discipline à la croisée de la danse, de la gymnastique et de l'acrobatie.
Le Chearleading, une discipline à la croisée de la danse, de la gymnastique et de l'acrobatie. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Sablé-sur-Sarthe, France

C'est un préjugé qui a la vie dure. Pour beaucoup, Cheerleader et Pom-pom Girl revêtent la même signification. Mais c'est faux assurent les clubs des Pays de la Loire, qui étaient réunis ce dimanche à Sablé-sur-Sarthe pour un entrainement commun. La fédération régionale de Chearleading compte une centaine de membres. 

Portés, figures acrobatiques.. le Chearleading demande une certaine dose de souplesse.  - Radio France
Portés, figures acrobatiques.. le Chearleading demande une certaine dose de souplesse. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Dans la salle Marcel Thebault, une bonne vingtaine de jeunes filles s’entraînent sur le tapis. Roues, figures acrobatiques, on est bien loin du cliché des Pom-pom Girls à l'américaine. Manon Cornec est représentante de la ligue régionale de Cheerleading.   "On essaye d'enlever cette image. On veut montrer que c'est une discipline à part entière, avec de la gymnastique de la danse."

"On ne passe pas nos vies avec des pompons"

Parmi les jeunes athlètes, Chealsea et Célia, qui s’entraînent depuis deux ans avec le club des Caimans 72, basé au Mans. "Mes potes me disent "t'es une Pom-pom Girl en fait". Je leur répond que non, nous on fait des figures en l'air et tout", assure l'une. "On ne passe pas nos vies avec des pompons", renchérit l'autre. 

10% d'hommes parmi les Chearleaders

Laure a fait le déplacement depuis la Loire Atlantique. C'est l'assistante coach des Silvers Queens, le club de Basse Goulaines, au sud de Nantes. "On fait un maximum d’événements pour faire parler du Chearleading, et éviter justement ce fameux cliché. Et puis aussi montrer une bonne image de notre discipline, que l'on peut s'amuser tout en faisant du sport."

Sportif, le Chearleading ? Certes, mais accessible, assure Laure. "Les personnes qui ne sont pas forcément souples, ou qui n'ont pas de notions de gymnastique peuvent venir chez nous sans soucis, nous sommes ouverts à tous."  Et même aux garçons,  qui représentent 10% des effectifs selon un responsable de la Fédération régionale.