Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Notre foie gras vaut largement celui du Périgord" affirme le seul producteur de foie gras de Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Chateauneuf

Sur la petite commune de Châteauneuf en Savoie, Chantal et Guy Pépin ont lancé leur exploitation de foie gras en 2003. Depuis, leurs trois enfants ont rejoint l'entreprise, la seule du département à produire du foie gras.

L'unique foie gras de canard produit en Savoie par la famille Pépin.
L'unique foie gras de canard produit en Savoie par la famille Pépin. © Radio France - Valentine Letesse

"Notre foie gras vaut largement celui du Périgord ou celui de Dordogne" lance Guy Pépin. Aujourd'hui retraité, c'est lui, l'ancien arboriculteur qui a eu l'idée de créer à Châteauneuf La Ferme des Allobroges, l'unique exploitation de foie gras de Savoie

"C'est grâce aux Russes qu'on s'est lancé dans le foie gras !"

ÉCOUTEZ - L'histoire du foie gras savoyard raconté par Guy Pépin

Des savoyard professionnels du foie gras, l'idée paraît saugrenue en 2001. Mais l'idée de transformer leurs vergers de pommes et de poires en un élevage de canards ne leur est pas tombée du ciel. "J'étais dans le Caucase en Russie avec des pépiniéristes" raconte Guy Pépin, "et je rencontre un homme : le directeur du vin de Russie" qui se rend régulièrement à Bordeaux.  "Il me dit : Monsieur Pépin, il faut faire foie gras. Moi j'aime beaucoup le foie gras, j'en mange beaucoup à Bordeaux" explique Guy Pépin. 

"Personne n'y croyait et aujourd'hui, on est en rupture de stock."

ÉCOUTEZ - Le reportage sur l'exploitation de foie gras de Valentine Letesse

De retour en France, l'idée germe. L'arboriculteur et son épouse ont dû mal à vendre leur production de fruits dans ce secteur très concurrentiel et décident donc de se lancer. Un pari et une reconversion professionnelle à l'âge de 47 ans pour Chantal Pépin. "Il y a des moments dans la vie, si on ne prend pas la décision de changer complètement de vie : ce n'est pas la peine" assure la productrice. Le couple suit donc des cours d'élevage et de gavage dans le Gers pour apprendre le métier. Depuis, l'affaire marche si bien que leurs trois enfants, Blandine, Raphaël et Alexandre ont rejoint l'exploitation. 

Du foie gras 100% made in Savoie

Preuve du succès du foie gras savoyard, les Pépin sont en rupture de stock. "Il nous reste quelques bocaux de foie gras entier" nous montre Blandine Pépin, sur les étagères de la boutique. La famille élève pourtant  5.000 canards par an. "Dès l'âge de 2 ou 3 jours, les canetons arrivent sur l'exploitation" explique Chantal Pépin. Ils sont ensuite nourris au blé et au maïs cultivés sur les terres agricoles de la famille

Le foie gras mi-cuit de la famille Pépin.
Le foie gras mi-cuit de la famille Pépin. © Radio France - Valentine Letesse

Ce foie gras savoyard, "notre foie gras" corrige Guy Pépin, qui a depuis laissé les rennes aux membres de sa famille, "on dira toujours que c'est le meilleur ! Mais, bon. Soyons humbles" sourit le grand-père. 

Comment le différencier ?

Impossible de déceler un goût de chartreuse ou de génépi dans les bocaux, "une recette avec le goût de la Savoie" est en cours d'élaboration nous chuchote Blandine, mais elle n'est pas encore au point. 

En attendant, pour différencier le foie gras artisanal de la famille Pépin, d'un foie gras du Sud Ouest, c'est facile. Tout se joue sur... le maïs. "Nous on produit du maïs jaune pour nourrir nos bêtes, alors que dans le Sud Ouest, ils ont du maïs blanc" précise Guy. Du coup, le foie gras savoyard est plus jaune, "au niveau du gras et à l'intérieur" nous montre le retraité, "tandis que dans le Sud Ouest, il est plus blanc". Sinon, il suffit de regarder l'étiquette. Sur les bocaux de Châteauneuf, vous reconnaîtrez la belle croix de Savoie. 

Les bocaux de foie gras de la famille Pépin.
Les bocaux de foie gras de la famille Pépin. © Radio France - Valentine Letesse
Choix de la station

À venir dansDanssecondess