Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Obernai : une cagnotte pour éviter l'abattoir aux anciens chevaux du centre équestre

mercredi 13 février 2019 à 18:29 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Après la liquidation judiciaire du centre équestre d'Obernai (Bas-Rhin), une quinzaine de chevaux se retrouvent sans propriétaire. Pour éviter qu'ils ne finissent à l'abattoir, une cagnotte en ligne a été lancée.

Une cagnotte en ligne pour sauver ces poneys de l'abattoir.
Une cagnotte en ligne pour sauver ces poneys de l'abattoir. - Copie d'écran Leetchi

Obernai, France

Une cagnotte est en ligne pour sauver les chevaux du centre équestre d'Obernai (Bas-Rhin). Après l'annonce, le 8 février, de la liquidation judiciaire du centre équestre, une quinzaine de chevaux se retrouvent sans propriétaire ou menacés d’abattoir. Des membres du centre se mobilisent pour leur éviter ce sort. 

Les chevaux et poneys les plus vieux pourraient finir à l'abattoir

Isabelle Courte a ouvert une cagnotte sur la plateforme en ligne Leetchi, au nom de l'association Balzane. Pour cette éleveuse de chevaux de Mietesheim, il est hors de question que les animaux les plus vieux finissent leurs jours à l’abattoir. "Il y a quatre ou cinq poneys, chevaux assez vieux qui nécessitent une mise à la retraite. J'ai la possibilité de d'en héberger chez moi, d'autres amies éleveuses sont d'accord aussi", assure Isabelle Courte. "Les petits cavaliers sont très émus par le sort des chevaux, on est tous solidaires".

Isabelle Courte espère récolter 10.000 euros. Mercredi soir, 6.750 euros sont déjà dans la cagnotte.