Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Oloron-Sainte-Marie : la seule chorale de gendarmes de France cherche un nouveau chef de chœur

-
Par , France Bleu Béarn

La chorale des gendarmes d'Oloron se cherche un nouveau chef de chœur. Cette chorale, composée exclusivement de gendarmes en activité, a été fondée en 2002, elle est unique en France... mais pourrait disparaître l'année prochaine.

Le choeur des gendarmes d'Oloron lors de la messe de la Sainte-Geneviève
Le choeur des gendarmes d'Oloron lors de la messe de la Sainte-Geneviève - Gendarmerie d'Oloron

La chorale des gendarmes d'Oloron-Sainte-Marie, unique en France, se cherche un nouveau chef de chœur. Une petite dizaine de militaires en activité se relaient toute l'année pour les répétitions, au gré de leurs missions. Ils se produisent deux fois par an, à Oloron et Pau, pour la Sainte-Geneviève, leur sainte patronne. 

Thierry George, le chef de chœur  - Aucun(e)
Thierry George, le chef de chœur - Gendarmerie d'Oloron

Et cette année, leur prestation a été particulièrement remarquée et saluée par le public. Mais cette année sera sans doute la dernière pour Thierry George, le chef de chœur. Il part à la retraite et il ne trouve personne pour le remplacer : "Ça m'embête d'arrêter, ça fait quand même 15 ans qu'on a monté cette chorale. Au fil des mutations, les gendarmes s'en vont, il faut recruter, on a tous les ans des chanteurs différents, du coup il faut reprendre à chaque fois la base. Et souvent ils ne sont ni chanteur ni musicien, ils viennent pour me faire plaisir. Arrêter quelque chose qui marche, c'est dommage, c'est un peu mon entreprise en fin de carrière ! Mais je n'ai pas de solution, déjà il faudrait trouver un musicien qui veut bien jouer devant du public. On s'améliore, notre prestation à l'église cette année a été très remarquée, on voyait les gens pleurer ça nous faisait plaisir".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu