Insolite

Noms de communes sarthoises rigolos, d'où viennent-ils?

Par Camille André, France Bleu Maine mardi 16 août 2016 à 20:15

Le nom d'Arnage n'a absolument rien à voir avec l'histoire de la sorcière
Le nom d'Arnage n'a absolument rien à voir avec l'histoire de la sorcière © Radio France - Camille Andre

En Sarthe, de nombreuses communes portent des noms rigolos, comme La Chapelle-aux-Choux, Notre-Dame-du-Pé, ou encore Rouperroux-le-Coquet. Philippe Gondard, un amateur de toponymie (l'étude des noms de lieux) nous explique leur origine.

Y avait-il vraiment des bœufs à Courceboeufs et des choux à la Chapelle- aux- Choux? Peut-être vous êtes vous déjà posé cette question, en traversant l'une de ces communes. En Sarthe, il y a de nombreux hameaux et villages aux noms rigolos. D'autres sont tellement bizarres qu'on a du mal à comprendre de quelle origine ils peuvent bien venir. Philippe Gondard, est membre de l'association pour l'étude du patrimoine sarthois, professeur d'histoire et amateur de toponymie. Il décrypte pour nous quelques noms de communes, tout en rappelant que la toponymie n'est pas une science exacte:

À Arnage, aucune sorcière ne s'est jamais noyée

L'histoire populaire raconte qu'une sorcière aurait été jetée à la rivière. Au lieu de se noyer, celle-ci remontait à la surface et les villageois se seraient exclamés en patois: "Elle r'nage", donnant ainsi le nom d'Arnage. Mais tout est faux. L'origine viendrait plutôt du latin "Arena", le sable, ou éventuellement d'une racine gauloise "ar", qui a rapport avec la rivière, les marécages, l'eau. On retrouve également cette racine dans le mot "Sarthe".

Il y avait bien des choux à la Chapelle-aux-Choux, mais pas de vache à Beaumont-Pied-de-Boeuf

Comme il y a plusieurs chapelles en Sarthe: La Chapelle-Huon ou la Chapelle-Saint-Aubin par exemple, il était nécessaire de les différencier, notamment dans les écrits. Sur le site de la Chapelle-aux-Choux, il y avait justement des cultures, les termes latins signifiant choux et légumineuses, en attestent.

En revanche l'origine de Beaumont-Pied-de-Boeuf est plus ambigue: Beaumont signifie la belle colline.  Pied vient du latin "Podium", qui veut dire la hauteur. Quant à Boeuf, ça n'a sans doute rien à voir avec l'animal, mais plutôt avec un nom germanique, "Bodo". Selon Philippe Gondard, ce lieu était peut-être la colline d'un dénommé Bodo. En suivant cette analyse on peut conclure qu'il n'y avait pas de boeuf non plus dans la commune de Courceboeufs.

Rouperroux-le-Coquet, un nom en deux temps

Parmi les noms de communes les plus rigolos de Sarthe, vient celui de Rouperroux-Le-Coquet.

Rouperroux vient lui aussi d'une racine latine et veut seulement dire "Ruisseau pierreux". Le Coquet a été rajouté en 1894, sans doute pour différencier d'un autre Rouperroux qui se trouve dans l'Orne. A l'époque ces doubles noms posaient problème lors de la distribution du courrier puisque les codes postaux n'existaient pas. L'origine de "Coquet" vient quant à elle de la racine "coq" qui signifie hauteur. Cette même racine a sans doute donné  "Montcuq", le fameux village du Lot, qui a tant inspiré Daniel Prévost.

La légende de Belle Fille

Philippe Gondard nous raconte l'histoire de ce lieu dit, situé sur la commune de Chemiré-le-Gaudin, sur le blog de l'association pour l'étude du patrimoine Sarthois: "Selon la légende, le nom de Bellefille est lié à une histoire qui s'est déroulée au XIIème siècle. Damgerose, fille de Gaudin de Chemiré, entretenait une relation avec son oncle Damase d'Asnières. Damase fut excommunié par l'évêque Hugues et ne fit rien pour retrouver une attitude décente. Lors d'une partie de chasse, Damase trouva la mort un jour d'orage en se noyant dans la rivière Sarthe. Damgerose demanda le pardon de l'évêque et se retira sur la terre de son père où elle fonda un petit oratoire là où se trouve aujourd'hui le château dit de Bellefille". Moins romanesque, ce nom pourrait aussi venir d'une déformation de « Belle Feuille » qui désignerait donc un joli bois.

Des origines toutes bêtes

Joué-L'Abbé n'a rien à voir avec un sport religieux. Joué viendrait d'un personnage du nom de "Juliacus" et qui aurait fondé le domaine. L'abbé a été ajouté car la terre appartenait à l'abbaye de la couture. Ca a permis de  différencier cette commune de Joué-en-Charnie.

D'après la tradition, Louplande, signifierait tout simplement la lande des loups, et remonterait à l'époque où les dangereux carnivores vivaient encore en Sarthe.

Notre Dame du Pé , n'a jamais désigné une femme qui se laissait aller. "Pé", vient du mot latin "podium", qui veut dire la hauteur. Donc l'église Notre Dame était construite sur une hauteur.

Très souvent les noms qui finissent par "ière", signifient "l'endroit ou habitait untel".  Exemple: Les Hunaudières, l'endroit où habitait Hunaud. Jasnières, l'endroit où habitait Jasnier.

Et Le Mans dans tout ça?

Le nom du Mans vient du gaulois Vindunum, qui signifierait "colline blanche". Ensuite, la ville a pris le nom de la tribu des Cénomans, dont elle était la cité. Plusieurs déformations au fil des siècles aboutissent à "Le Mans".