Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Paris : des moutons pour tondre les talus du périphérique

vendredi 30 septembre 2016 à 13:30 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Des moutons d'Ouessant ont été installés sur les talus du périphérique parisien vendredi matin. C'est une initiative de la Ville de Paris. Plus besoin de machines ou de produits chimiques. Ce sont les moutons qui, en broutant, désherbent les talus.

Des moutons de l'entreprise green-sheep.fr au bord du périphérique
Des moutons de l'entreprise green-sheep.fr au bord du périphérique © Radio France - GreenSheep

Paris, France

Si vous prenez le périphérique parisien, ne vous étonnez pas de voir des moutons sur les talus. La Ville de Paris a lancé vendredi matin un nouveau mode de gestion écologique des bords du périphérique. Elle met en place un éco-pâturage avec des moutons d'Ouessant.

Vous pourrez apercevoir ces moutons entre la Porte Dauphine et la Porte de la Muette et entre la Porte Dorée et la Porte de Vincennes. Utiliser des moutons permet à la Ville de ne plus se servir de produits chimiques ou de machines pour désherber les bords du périphérique. Autre avantage : il n'y a plus de déchets verts à gérer.

Les moutons d'Ouessant ont été choisis pour leur petite taille. Ils peuvent se glisser et tondre des endroits difficiles d'accès pour les agents de la ville. " L’éco-pâturage fait appel à des espèces rustiques de moutons, choisis pour leur capacité d’adaptation" indique Pénélope Komitès, adjointe à la Maire chargée des Espaces verts. Cette tonte naturelle favorise le développement de la faune et de la flore et enrichit la biodiversité de la capitale, ajoute Pénélope Komitès.

Le périphérique n'est pas le seul endroit à bénéficier de l'éco-pâturage. Il se pratique déjà aux Archives de Paris, au Parc Floral, au centre de production horticole de la ville et dans le bois de Vincennes.