Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Publicité accusée d'inciter les étudiants à la prostitution à Paris : les autorités veulent faire interdire le panneau

mercredi 25 octobre 2017 à 16:40 - Mis à jour le mercredi 25 octobre 2017 à 21:31 Par Thomas Séchier et France Bleu Paris, France Bleu Paris et France Bleu

Un panneau publicitaire pour un site de "Sugar Daddies" a été aperçu près des universités Paris Descartes et Pierre et Marie Curie depuis le début de semaine. La mairie de Paris a saisi le procureur de la République. La ministre de l'Enseignement supérieur veut aussi faire interdire la publicité.

Le panneau publicitaire incite les étudiants à proposer leurs "services" pour des personnes plus âgées...
Le panneau publicitaire incite les étudiants à proposer leurs "services" pour des personnes plus âgées... - Fabien Pitois (@FPitois)

Paris, France

Depuis le début de la semaine, un panneau fait la publicité d'un site de "Sugar Daddies" aux abords du campus de l’université Pierre et Marie Curie, et devant le campus de l’université Paris Descartes, rue des écoles, dans le VIe arrondissement de Paris.Le site se présente comme "un réseau de rencontres en ligne pour hommes et femmes adultes de plus de 18 ans, à la recherche d'une relation mutuellement avantageuse aussi bien pour l'un que l'autre". En clair, il propose à des "sugar daddies" ou "mamas" (personnes plutôt âgées et aisées) de trouver de la compagnie, moyennant de l'argent. Une publicité dénoncée sur les réseaux sociaux.

.

La ville de Paris saisit la justice, la ministre dénonce "une incitation à la prostitution"

La ville de Paris a annoncé ce mercredi avoir saisi le procureur de la République, a annoncé l'adjointe chargée de l'égalité Femmes-Hommes, à la mairie de Paris sur son compte Twitter. La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a dit dans la soirée sur franceinfo trouver cette publicité "inadmissible", et a dénoncé "une incitation à la prostitution pour les étudiants et les étudiantes". "Je ferai vraiment tout pour que ça cesse le plus rapidement possible", a-telle ajouté en précisant également que son ministère étudiait un recours pour interdire le plus rapidement cette publicité.