Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Paris : le Parti Communiste Français va faire son miel

lundi 11 avril 2016 à 16:07 Par Samuel Aslanoff, France Bleu Paris et France Bleu

Le siège du Parti Communiste Français, place du colonel Fabien, va accueillir ce mardi trois ruches. Une action symbolique destinée à "sensibiliser à la prise de conscience du nécessaire combat pour la survie des abeilles".

Place du colonel Fabien, le siège du PCF
Place du colonel Fabien, le siège du PCF © Radio France - Julien Cassagne

Paris, France

Elles sont connues "pour leur travail et leur labeur incessant". Comme de bonnes ouvrières, les abeilles sont mises à l'honneur ce mardi place du colonel Fabien. Le toit du siège du  Parti Communiste Français va accueillir trois nouvelles ruches. Une manière écrit le PCF de "sensibiliser et contribuer à la prise de conscience du nécessaire combat pour la survie des abeilles. En effet, par leur travail et labeur incessant et bien connu, elles garantissent notre alimentation en fruits, légumes et céréales à plus de 60 %".

Bientôt un label "Miel de Paris"

Le toit du siège du Parti Communiste n'est pas le seul bâtiment parisien à accueillir des ruches. L'Opéra a été l'un des premiers à se lancer suivi par d'autres le Grand Palais ou Radio France. Aujourd'hui, la ville de Paris recense 700 ruches dans la capitale gérées par des associations, des professionnels ou des apiculteurs particuliers. Et si en ville, les abeilles peuvent souffrir de la pollution, elles souffrent beaucoup moins des pesticides qu'à la campagne.

La mairie de Paris a récemment lancé un plan de développement des ruches à Paris d'ici 2020. La Ville de Paris va ainsi augmenter les ressources en nectar et en pollen, mobiliser les directions municipales mais aussi les entreprises et les associations pour identifier de nouveaux lieux où implanter des ruches, développer une marque « Miel de Paris » ou encore obtenir la labellisation « APIcité ».