Insolite

Pays Basque : Banca retrouve sa mémoire de fer

Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque mardi 27 septembre 2016 à 11:55

Deux ouvrages en euskara et en français pour redécouvrir la mémoire industrielle de Banca
Deux ouvrages en euskara et en français pour redécouvrir la mémoire industrielle de Banca © Radio France - Jacques Pons

Les anciennes mines de Banca redécouvertes au Pays Basque grâce à deux livres qui viennent de paraitre. L'un en français, l'autre en basque, révèlent l'histoire des mines de cuivre dans cette partie de la vallée des Aldudes.

Depuis deux ans, le village de Banca retrouve sa mémoire industrielle et minière car la commune repose sur un trésor...de cuivre ! Le sous sol de cette zone de la vallée des Aldudes a été exploité durant des siècles. Les romains d'abord puis jusqu'à la fin du 18ème siècle.

Un énorme réseau de galeries en partie inondées

Les Romains ont d'abord attaqué en surface puis en creusant des galeries horizontales dans la montagne. La suite des opérations s'est compliquée durant le Moyen Âge car il fallait creuser de plus en plus bas pour atteindre les filons de cuivre. Or, les mines se situent à coté d'une rivière. Plus on creuse plus il faut pomper. Dans ces mines de Banca exploitées jusqu'à la toute fin du 18ème siècle on a pu lutter partiellement contre ces infiltrations.

Le génie de Banca durant le siècle des lumières

Grâce à des pompes étonnantes les mineurs pouvaient atteindre le minerai jusqu'à 110 mètres de profondeur. C'est la maquette de cette machine qu'on découvre au centre Olhaberri. Une maquette construite par l'ancien ébéniste de Banca Jean-Pierre Ithuriria sur la foi de documents datant du 18ème siècle.

Derrière ces réalisations un lent travail d'exploration d'archives. Le chercheur Gilles Parent.

Gilles Parent, l'un des chercheurs à l'origine de la redécouverte des mines de Banca - Radio France
Gilles Parent, l'un des chercheurs à l'origine de la redécouverte des mines de Banca © Radio France - Jacques Pons

Gille Parent: la grande renommée des mines de Banca au 18ème siècle

Une mémoire retrouvée grâce au centre Olhaberri

Ce centre d’interprétation du patrimoine Olhaberri (nouvelle forge en langue basque) est ouvert dans le village depuis 2014. Bien avant sa construction il y a d'abord le travail patient de chercheurs mené durant plusieurs décennies dans des kilomètres de galeries souterraines. Dans certaines on retrouve les sillons laissés par traces des charriots poussés par les mineurs. Des outils également ont été trouvés sur place. Des lampes aussi et des ouvrages en bois pour étayer les couloirs.

Ce travail d'exploration est synthétisé dans deux ouvrages de l'université populaire du Pays Basque. L'un paru en français l'an dernier, l'autre qui vient d'être édité par ZTK.

Banca est comme du gruyère, truffé de galeries souterraines

— Paxkal Indo, patron des éditions Ztk

La synthèse de 30 ans de recherches dans deux livres des éditions ZTK

L'activité minière est si importante que cette zone de la vallée des Aldudes devient "la fonderie" en 1794 puis une commune indépendante en 1873. Cette vie minière d'abord autour du cuivre puis du fer (le minerai provient alors d'Ossès) on la découvre dans une exposition au centre Olhaberri au centre de Banca. Durant l'été le centre organise aussi des visites guidées du village et ses abords truffés d'anciennes mines (inaccessibles et interdites) et d'anciennes installations industrielles dont un haut fourneau exceptionnel au bord de la route d'accès du village.