Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays Basque : "Pour moi ce n'est pas une faute grave de montrer l'ikurriña"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Bixintxo Bilbao, champion du monde de main nue par équipes, a été suspendu un an par la Fédération Internationale de Pelote Basque pour avoir brandi le drapeau basque aux derniers Mondiaux à Barcelone. Le pilotari, soutenu par la Fédération Française, va faire appel. Il reste incrédule. Sa réaction

Bixintxo Bilbao (en blanc) après son titre de champion du Monde par équipes à Barcelone aux côtés de Peio Larralde
Bixintxo Bilbao (en blanc) après son titre de champion du Monde par équipes à Barcelone aux côtés de Peio Larralde © Radio France - Bixente Vrignon

L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre. Les réactions d'indignation se multiplient sur les réseaux sociaux et notamment sur la page Facebook de France Bleu Pays Basque. La suspension de toute compétition internationale pendant un an infligée par la Fédération Internationale à Bixintxo Bilbao pour avoir brandi l'ikurriña, le drapeau basque, sur le podium des championnats du monde, le 20 octobre 2018, à Barcelone est vivement critiquée. Le pilotari de Ciboure, qui nous a accordé un entretien, ne comprend pas lui non plus. 

France Bleu Pays Basque : Vous vous attendiez à une telle sanction pour avoir enfreint le règlement ?

Bixintxo Bilbao : Un an de suspension je trouve cela très sévère. Je ne m'attendais pas à une sanction car pour moi ce n'est pas une faute grave de montrer l'ikurriña, donc c'est quand même une surprise.

Vous l'interpréter comment cette sanction ?

Pour moi c'est un geste naturel. L'ikurriña représente nos couleurs, notre langue, notre culture. Il n'y avait pas de manque de respect vis-à-vis des autres. La Fédération internationale l'a sûrement mal pris. Mais on compte faire appel avec Lilou Echeverria le président de la Fédération Française. On va suivre la procédure, on verra bien.

Ils utilisent le mot basque mais après ils nous interdisent de montrer l'ikurriña

Vous pensez que cela a été perçu comme un geste de défiance, que ça n'a pas plus aux autorités espagnoles non plus ?

Oui c'est vrai c'était à Barcelone, c'était surement un peu tendu aussi. C'est peut-être une sanction qu'ils m'ont mis pour montrer l'exemple, pour pas que cela se reproduise. Mais bon, moi je trouve cela triste, c'est quand même une fédération internationale de pelote basque, ils utilisent le mot basque mais après ils nous interdisent de montrer l'ikurriña.

C'est cette symbolique qui vous dérange le plus ? Parce que vous allez quand même pouvoir continuer à jouer

Oui, mais je raterais quand même la Coupe du Monde en octobre à Paris. J'ai encore espoir qu'ils m'enlèvent cette sanction. Ca ne m'empêche pas de disputer les championnats de France et tous les tournois ici au pays basque, donc cette sanction ne sera pas très gênante. Mais je voulais jouer cette Coupe du Monde à Paris, ces championnat internationaux sont importants pour nous. C'est quand même très dommage, car pour moi il n'y a jamais eu de faute grave. Je ne connaissais pas non plus le règlement, mais voilà apparemment pour eux c'est une faute grave d'avoir montré l'ikurriña.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess