Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Pelote : la météo perturbe le championnat de France main nue individuel

dimanche 11 février 2018 à 14:42 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

L'affiche tant attendue entre Peio Larralde et Bixintxo Bilbao pour une place en finale du championnat de France individuel de pelote à main nue a du être reportée ce dimanche matin. Humide, la cancha du trinquet moderne de Bayonne glissait trop. Les parties se joueront samedi 17 février.

Le trinquet moderne de Bayonne lors de la finale du championnat de France main nue individuel 2017
Le trinquet moderne de Bayonne lors de la finale du championnat de France main nue individuel 2017 © Radio France - Oihana Larzabal

Bayonne, France

Une cancha (aire de jeu) qui glisse pour cause d'humidité, c'est rare, mais pas exceptionnel. Même si cela reste très surprenant au trinquet moderne de Bayonne. Impossible de disputer les 2 parties au programme ce dimanche 11 février, comptant pour le championnat de France de pelote main nue individuel. La confrontation entre Jon Iturbe et Laurent Lambert, dans le groupe B, et le choc Bixintxo Bilbao - Peio Larralde dont le vainqueur se qualifiera pour la finale groupe A, ont été reportés à samedi 17 février au même endroit à partir de 16h.

Les organisateurs nourrissaient pourtant quelques espoirs de faire disputer les deux parties comme prévu. Mais le danger s'est fait jour dès le début de l'échauffement des premiers pilotari au programme. Jon Iturbe glisse et s'affale sur la cancha au moment de frapper dans une pelote. Les tentatives pour essuyer restent vaines, la condensation trop importante. Après plusieurs dizaines de minutes d'attente il faut se rendre à l'évidence : les parties doivent être reportées. 

"Préserver la santé des joueurs"

Les organisateurs ont bien tenté de touver un lieu de repli pour faire jouer les parties dans l'après-midi, avec la volonté de "conserver les mêmes conditions de jeu", explique Jean-Baptiste de Ezcurra le président d'Esku Pilota, l'association qui gère la main nue professionnelle. Mais le seul trinquet qui offre les mêmes conditions de rapidité que le "moderne" de Bayonne, celui de Saint-Pée-sur-Nivelle, rencontre les mêmes soucis d'humidité.

Jean-Baptiste de Ezcurra, président d'Esku Pilota, explique les raisons du report des parties

Les pilotaris en lice, déçus, font contre mauvais fortune bon coeur. "C'est vraiment impraticable, on peut pas buter, témoigne Bixintxo Bilbao, ça glisse tellement que l'on peut tomber à tout moment, même la pelote va à 2.000 à l'heure. Pour le public et pour nous c'est vraiment pas jouable". Et son adversaire, Peio Larralde de compléter : "C'est frustrant de ne pas jouer, on s'est préparé à disputer une demi-finale. Mais en même temps, c'est pour notre bien (...), c'est bien de préserver la santé des joueurs."

Les réactions des pilotaris Bixintxo Bilbao et Peio Larralde à l'annonce du report de leur partie, véritable demi-finale