Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Philippe Croizon va vivre le défilé du 14-Juillet à bord d'un Falcon 50 de la Marine nationale !

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu
Ingrandes, France

L'aventurier poitevin amputé des quatre membres s'apprête à vivre un nouveau défi : il va monter à bord d'un Falcon 50, l'un des avions militaires mobilisés pour la parade du 14-Juillet au-dessus des Champs-Elysées. Avec son frère, pompier du SDIS 86, à bord.

Après le sable du Dakar, les nuages à bord d'un Falcon 50.
Après le sable du Dakar, les nuages à bord d'un Falcon 50. © AFP

Il ne pilotera pas mais promet de bien profiter du paysage. Philippe Croizon a pris ce lundi la route de Lorient en Bretagne. Direction la base aéronavale de Lann Bihoué dans le Morbihan. Il passera la nuit sur place à l'invitation de la Marine nationale.

"Demain matin à 6h, on aura un briefing. Puis on s'installera dans l'avion. Direction Paris. Nous ferons ensuite des rotations au-dessus de la capitale jusqu'au top départ du défilé. Enfin, nous survolerons à la seconde près la plus belle avenue du monde, un peu après 11h. Je serai collé au hublot pour ne rien rater du spectacle", promet l'aventurier poitevin.

L'appareil à bord duquel Philippe Croizon va embarquer.
L'appareil à bord duquel Philippe Croizon va embarquer. - Frederic Dulpouich Sirpa Marine

Cerise sur le gâteau, le Poitevin sera accompagné pendant le vol par son frère, pompier du SDIS 86, qui devait défiler initialement sur les Champs-Elysées. "Avec la crise sanitaire, la parade a été réduite, et mon frère a vu sa participation annulée. Je lui ai dit, tu feras quand même le défilé, mais dans les airs !" lâche, hilare, Philippe Croizon.

Preuve une fois de plus que "vaincre l'impossible" reste dans les cordes du sportif d'Ingrandes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess