Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

PHOTOS - A Épineuil, Marie-Alice collectionne les fèves par milliers

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

Pour Marie-Alice Aires, une habitante d’Épineuil (Yonne), la reine de l'épiphanie, ce n’est pas la galette mais la fève. Elle en possède 17 000 dans sa collection.

 Marie-Alice Aires a aménagé tout une pièce dans sa Maison d'Epineuil pour exposer ses 17 000 fèves.
Marie-Alice Aires a aménagé tout une pièce dans sa Maison d'Epineuil pour exposer ses 17 000 fèves. © Radio France - Thierry boulant

Épineuil, France

En France, on mange 30 millions de galettes, tout au long du mois de janvier. Mais plus que la galette, certains se passionnent pour ce qu'il y a à l'intérieur, c'est à dire la fève. Marie-Alice Aires a 55 ans, elle  habite Épineuil (Yonne) et elle est fabophile : elle collectionne les fèves depuis une petite dizaine d'année.

Tout une pièce pour exposer ses 17 000 fèves

C’est par une série sur les châteaux de la Loire dénichée dans un vide grenier qu’elle a commencé. Elle ne s’est plus arrêtée depuis. Aujourd’hui elle possède 17 000 fèves qu’elle a installées dans des vitrines, et classées par thème : villes, régions, BD, dessins animés etc...  Dans sa maison, toute une pièce est d'ailleurs consacrée à sa passion.

Les fèves sont classés par thèmes BD, dessins animés etc...  - Radio France
Les fèves sont classés par thèmes BD, dessins animés etc... © Radio France - Thierry boulant

Ces petits objets la fascinent avoue-t-elle : « j’aime la variété de tous ces petits sujets ». Autant dire que le boulanger-pâtissier au mois de janvier, c’est pour elle, le père Noel. « Je me rends régulièrement chez les commerçants du coin pour voir leur séries et je prends tout ».

Une recherche minutieuse

Mais ce qui fait le sel de cette passion, ce sont les recherches qu’elle mène lorsqu’elle découvre un exemplaire dans un vide grenier. « Je vais voir sur Google, si il y a des informations, sur l’année de fabrication  et sur les autres sujets de la série", explique-t-elle, "et tout le plaisir pour moi est de les rechercher ensuite pour compléter la collection".

Marie-Alice Aires consacre environ 150 euros par an à sa collection - Radio France
Marie-Alice Aires consacre environ 150 euros par an à sa collection © Radio France - Thierry Boulant

"Un euro pour trois fèves et pas plus !"

Cette passion reste raisonnable, car Marie-Alice Aires s'est fixée un prix d'achat maximum : "je ne dépense pas plus d’1 euros pour trois fèves, et j’en échange aussi beaucoup avec d’autres collectionneurs », poursuit-elle. Elle reconnait tout de même consacrer 150 euros par an à sa fabophilie. 

 Tous les thèmes sont utilisés pour les séries de fèves, du sport, au cinéma en passant par les vins ou les présidents de la république. - Radio France
Tous les thèmes sont utilisés pour les séries de fèves, du sport, au cinéma en passant par les vins ou les présidents de la république. © Radio France - Thierry Boulant