Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTO - Le cliché d'un chasseur d'orages héraultais élu meilleure photo météo du monde

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Ce samedi 16 octobre 2021, l'une des images de Serge Zaka, chasseur d'orages de Saint-Martin-de-Londres (Hérault), a été élue meilleure photo météo du monde. Quand il a appuyé sur le déclencheur, une nuit d'été du côté de Cannes, il n'a pas toute suite senti qu'il prenait le cliché de sa vie...

La photographie récompensée
La photographie récompensée - Serge Zaka

C'est une consécration pour Serge Zaka, chercheur et chasseur d'orages originaire de Saint-Martin-de-Londres (Hérault). L'un de ses clichés a été élu meilleure photo météo du monde, ce samedi 16 octobre 2021. Ce prix (photo favorite du public) lui a été décerné par la Royal Meteorological Society, littéralement la Société météorologique royale, une institution britannique.

Alignement de toutes les planètes

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cette photo a été prise de nuit, depuis un point d'observation situé à Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes), une commune qui se trouve en face de Cannes. On y voit un éclair sortir d'un nuage majestueux et frapper la mer. Elle a été capturée à 3 heures du matin, le 4 août 2020. C'est à cette époque de l'année que des orages très violents et esthétiques se produisent dans la région méditerranéenne.

Cette nuit-là, tous les ingrédients pour faire une belle photo d'orage étaient dans la ciel. "C'est un orage isolé, en mer, sous les étoiles et éclairé par la pleine lune, décrit le passionné des orages. De prime, c'est un éclair extranuageux. Ce sont des éclairs rares, qui sortent en altitude de l'orage et qui viennent frapper à l'extérieur de l'orage. Donc il n'y a pas les précipitations qui masquent les ramifications."

En 16 ans de chasse aux orages, je n'avais jamais eu tous les éléments de la beauté de la nature réunis - Serge Zaka, chercheur et chasseur d'orages

Pour autant, sur le terrain, Serge Zaka n'a pas toute suite senti qu'il allait capturer l'image de sa vie. "J'étais avec mon coéquipier de chasse Dorian Dziadula. Et c'est un compagnon qui, depuis 15 ans, me porte la poisse, rit-il. Et quand on a attendu pendant neuf heures, dans le froid et sous la pluie, je lui ai dit qu'il ne me portait décidément jamais chance!"

Le photographe s'est assoupi quelques heures. Dorian Dziadula l'a réveillé en sursaut. "J'étais encore un peu endormi quand j'ai pris la photo, poursuit-il en riant. C'est 10 minutes plus tard, quand j'ai regardé à nouveau les clichés, que je me suis dit que oui, en effet, c'était incroyable."

Il n'y a même pas de retouche. J'ai juste augmenté la luminosité, car je l'ai prise de nuit, mais c'est tout. C'est ça, sans doute, qui fait que c'est une belle photo - Serge Zaka, chercheur et chasseur d'orages

Serge Zaka ne compte pas en rester là. Son prochain objectif, c'est de capturer les orages en Amérique. De l'autre côté de l'océan, ils sont moins esthétiques mais plus puissants. Il compte le faire d'ici deux ans. Serge Zaka est par ailleurs docteur-conférencier en agro climatologie et travaille au centre de recherche ITK, à Montpellier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess