Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

PHOTOS - Cinq grenades de la Première Guerre mondiale découvertes dans la cave d'une maison de Saint-Léonard-de-Noblat

mercredi 24 octobre 2018 à 19:54 Par Olivia Cohen, France Bleu Limousin et France Bleu

Au moins cinq grenades datant de la Première Guerre mondiale ont été découvertes ce mardi soir à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), dans la cave d'une maison du centre-ville, par l'arrière-petite-fille du propriétaire des explosifs.

Une première grenade dégoupillée a été découverte par Valérie, quatre autres ont été identifiées
Une première grenade dégoupillée a été découverte par Valérie, quatre autres ont été identifiées © Radio France - Valérie Schwal

Saint-Léonard-de-Noblat, France

Il y en aurait au moins cinq : plusieurs grenades datant de la Première Guerre mondiale ont été découvertes ce mardi soir à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), dans la cave d'une maison du centre-ville. Les gendarmes sont intervenus : la maison est bouclée jusqu'à l'intervention des démineurs d'ici quelques jours. 

C'est l'héritière de la maison, Valérie Schwal, qui est à l'origine de cette découverte : "Avec mon fils, on est descendu dans la cave, j'ai aperçu des petits bouts de verre, j'ai creusé et je suis tombée sur une première grenade que j'ai prise dans ma main, je suis complètement inconsciente ! J'ai eu peur, j'ai juré et j'ai filé pour appeler les gendarmes."

Je pensais que c'était une légende !

Cette maison est une maison de famille qui remonte à l'arrière-arrière-grand-mère de Valérie. C'est le fils, l'arrière-grand-père, soldat pendant la Grande Guerre, qui aurait caché les grenades et soigneusement entretenu ce mystère : "Il disait à ma grand-mère 'descends pas à la cave y'a des grenades', il disait la même chose à ma mère et moi, on me disait 'descends pas à la cave, il pourrait y avoir des grenades'. Moi, je pensais que c'était une légende pour nous empêcher d'aller faire les imbéciles à la cave, mais c'était vrai !"

Comme si j'avais découvert un secret de famille !

L'arrière-grand-père aurait combattu en Italie et à Verdun. Pourquoi a-t-il rapporté ces explosifs chez lui ? Valérie n'a pas d'explication, "peut-être en cas de nouvelle guerre". Cette trouvaille l'a bouleversée, "comme si j'avais découvert un secret de famille".

Elle en a d'ailleurs parlé à sa mère et les deux femmes n'ont pas dormi de la nuit : "Les gendarmes me l'ont certes interdit, mais je suis retournée dans la cave, je suis trop curieuse, je veux comprendre l'origine de ce mystère, j'ai interrogé des historiens de mon entourage et depuis je mène des recherches."

Une fois déminée, la maison sera rénovée. Valérie, qui l'a déjà habitée, compte bien s'y installer de nouveau et réécrire l'histoire de la famille : la légende a dit vrai, il y avait bien des grenades dans cette cave.

Les documents retrouvés par Valérie sur son arrière-grand-père soldat - Radio France
Les documents retrouvés par Valérie sur son arrière-grand-père soldat © Radio France - Valérie Schwal