Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

PHOTOS - 75 ans après, des passionnés rejouent la libération de Rocroi

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Près de 120 passionnés organisent ce week-end une reconstitution de la libération de Rocroi (Ardennes). Un évènement qui date de 1944 et que la commune fortifiée revit pour la première fois, entourée de chars et de soldats en costume d'époque.

Des véhicules d'époque sont exposés pour l'occasion
Des véhicules d'époque sont exposés pour l'occasion © Radio France - Stéphane Maggiolini

Rocroi, France

Il y a 75 ans, Rocroi (Ardennes) était libérée de l'occupation allemande. Ce week-end, la commune replonge dans son histoire grâce à près de 120 bénévoles, venus de France et de Belgique. Tous organisent une reconstitution grandeur nature de cette libération, au milieu des véhicules militaires, des matériels d'époque et des camps alliés et ennemis. "Les allemands vont partir dans cette rue, ils seront stoppés et vont se rendre", lance le lieutenant Gene H. Williams à ses troupes. 

"Je leur donne les plans, les tactiques à avoir. Je gère les campements, la manière dont vont se dérouler les combats", explique le gradé américain. Le lieutenant est incarné par autre que Jessy Lietard, un passionné de 19 ans qui dirige 10 véhicules et 40 hommes. Un jeune âge qui oblige le "lieutenant" à se montrer ferme, ne serait-ce que pour des questions de sécurité. "Il ne faut pas oublier qu'on à des fusils qui tirent à blanc, des véhicules anciens qui peuvent représenter un vrai danger. Il y a des mesures de sécurité pour que tout se passe bien, dans la reconstitution mais aussi dans la vie réelle", détaille Jessy Lietard.

Des grands enfants qui jouent au soldat

Qu'ils soient dans le camp allié ou ennemi, les bénévoles prennent du plaisir à rejouer cette scène historique. "C'est vrai qu'on pourrait nous prendre pour des grands enfants qui jouent au soldat et qui tirent partout. Il ne faut pas oublier que nous sommes aussi là par passion mais aussi pour commémorer et montrer aux jeunes générations la dureté de l'histoire", assure l'un des bénévoles.

Un devoir de mémoire

Au-delà d'un rendez-vous de passionnés, cette reconstitution marque un réel devoir de mémoire. "On vient faire comprendre aux spectateurs que les personnages que l'on incarne ne sont pas morts pour rien. Ils se sont sacrifiés pour que l'on puisse vivre dans un monde en paix. Participer à cette reconstitution, ça me prend aux tripes !", raconte avec émotion, Victor Lietard. "C'est remarquable ! On sent toute l'authenticité et on a l'impression de vivre l'histoire, c'est intéressant. _C'est important de continuer à faire vivre ces moments passés_, pour ne pas oublier", témoigne Roger, un spectateur venu de Lille.

C'est la première fois que Rocroi accueille une reconstitution. L'évènement a nécessité un an et demi de préparation. En France et en Belgique, une dizaine de libérations sont rejouées chaque année par ces associations. 

Les chars étaient de sortie - Radio France
Les chars étaient de sortie © Radio France - Stéphane Maggiolini
Des briefings sont organisés avant chaque manœuvre  - Radio France
Des briefings sont organisés avant chaque manœuvre © Radio France - Stéphane Maggiolini
Un véritable campement s'est dressé à l'entrée de la ville - Radio France
Un véritable campement s'est dressé à l'entrée de la ville © Radio France - Stéphane Maggiolini
Choix de la station

France Bleu