Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

PHOTOS - Exercice de secours sur le téléphérique de la Bastille à Grenoble avec les pompiers de l'Isère

-
Par , France Bleu Isère

Les pompiers de l'Isère ont mené ce lundi un exercice de sauvetage en hauteur en conditions réelles. Ils ont secourus des passagers volontaires, immobilisés à plusieurs dizaines de mètres de hauteur dans les fameuses bulles du téléphérique Grenoble-Bastille. Découverte de cette opération technique.

Les sapeurs-pompiers, épaulés des employés du téléphérique, ont mené une opération de secours à plusieurs dizaines de mètres du sol
Les sapeurs-pompiers, épaulés des employés du téléphérique, ont mené une opération de secours à plusieurs dizaines de mètres du sol © Radio France - Nicolas Joly

Le baudrier est en place, les sangles bien serrées. On s'accroche... et c'est parti ! Descente en tyrolienne pour David, sapeur-pompier. Direction les bulles du téléphérique de la Bastille de Grenoble, immobilisées un peu plus bas. Au programme ce lundi : un exercice grandeur nature en conditions réelles que les pompiers de l'Isère pratiquent tous les ans.

Les fameuses bulles étaient arrêtées pendant près de deux heures au-dessus de la montagne - Radio France
Les fameuses bulles étaient arrêtées pendant près de deux heures au-dessus de la montagne © Radio France - Nicolas Joly

Deux sauvetages différents

Deux types de sauvetage sont au programme de cet exercice. Le premier, classique, consiste à faire descendre une nacelle au niveau des bulles pour que les pompiers, chargés de leur équipement, puissent faire descendre les passagers en rappel jusqu'au sol. Les second sauvetage est effectué par un pompier seul. Il s'équipe, se harnache et s'élance vers les bulles, relié au câble comme à une tyrolienne. 

Sur la ligne, un pompier vient en tyrolienne à la rescousse des passagers coincés - Radio France
Sur la ligne, un pompier vient en tyrolienne à la rescousse des passagers coincés © Radio France - Nicolas Joly

L'opération est délicate et il faut aller vite dans l'intérêt des passagers des bulles, explique Pierre Mériaux, conseiller municipal délégué à la montagne et au tourisme : "Pour l'avoir déjà fait en tant que volontaire, être bloqué deux heures dans les bulles en attendant d'être évacué, ce n'est jamais hyper agréable. Les pompiers interviennent donc très vite _dès que l'incident est connu_."

Une nacelle est installée sur les lignes du téléphérique - Radio France
Une nacelle est installée sur les lignes du téléphérique © Radio France - Nicolas Joly

À la rescousse des bénévoles

Même s'il s'agit d'un entraînement, il y a bel et bien des passagers dans les cabines. Des bénévoles qui ont décidé de se laisser piéger dans les bulles le temps de l'exercice. _"On fait appel aux volontaires tous les ans parce que les retours d'expérience des gens qui sont bloqués dans les bulles sont plus conformes à la réalité que vivraient des citoyens lambda. Ça nous permet d'_avoir une écoute plus attentive des besoins des gens", explique Pierre Mériaux.

Les cordages sont reliés à des machines autobloquantes - Radio France
Les cordages sont reliés à des machines autobloquantes © Radio France - Nicolas Joly

Parmi les volontaires il y en a qui ont l'habitude des sports en hauteur et d'autres... beaucoup moins. C'est le cas d'Annie qui a pris son courage à deux mains : "On a d'abord les pieds dans la nacelle mais, après, _on les a dans le vide_. C'est quand même un peu flippant. J'avais du mal à lâcher les pieds."

Tous les volontaires sont arrivés au sol sans encombre, mais non sans une petite frayeur pour celles et ceux qui ont le vertige - Radio France
Tous les volontaires sont arrivés au sol sans encombre, mais non sans une petite frayeur pour celles et ceux qui ont le vertige © Radio France - Nicolas Joly

Heureusement, Annie est arrivée saine et sauve au sol. Comme tous les passagers. L'exercice est une réussite comme chaque année. Les pompiers s'entraînent régulièrement pour ne jamais risquer de manquer un jour à leur devoir. La dernière fois qu'ils ont procédé à une évacuation de ce type, hors exercice, c'était en 2014. Les bulles s'étaient bloquées à cause d'une rafale de vent lors d'un orage. Ce n'était pas arrivé depuis 1976.