Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Pieds nus à la citadelle de Besançon, oui mais seulement dans le parc

dimanche 7 octobre 2018 à 8:36 Par Anne Fauvarque et Virginie Vandeville, France Bleu Alsace, France Bleu Besançon et France Bleu

Le Conseil d’Etat a tranché : marcher pieds nus à la citadelle de Besançon, c'est oui. Mais uniquement dans le parc. Après avoir multiplié les procédures, Mickael Lechantre, aujourd'hui domicilié à Strasbourg, a obtenu gain de cause, en partie.

Adepte du bare-footing, Mickaël Lechantre s'était vu refuser l'accès à la citadelle en 2013. Cette fois le conseil d'état a dit oui, mais uniquement dans le parc.
Adepte du bare-footing, Mickaël Lechantre s'était vu refuser l'accès à la citadelle en 2013. Cette fois le conseil d'état a dit oui, mais uniquement dans le parc. © Maxppp - Anne-Sophie Bost

Besançon, France

Aujourd'hui professeur de danse à Strasbourg, Mickaël Lechantre est allé jusqu'au Conseil d'Etat pour pouvoir marcher pieds nus à la citadelle de Besançon. La haute instance administrative lui a donné raison. Mais en partie seulement. 

Pieds nus à la citadelle, oui mais...

Il a en effet a obtenu l'annulation des deux jugements précédents qui lui interdisaient de marcher pied nus dans la citadelle. Donc oui ce sera possible, mais seulement dans le parc. Le Conseil d'Etat a ordonné à la mairie de Besançon d'abroger l'article 4 du code de la Citadelle qui jusqu'ici l'interdisait. Mais s'il peut désormais se déchausser dans le parc, cet ancien Bisontin ne pourra pas le faire dans l'enceinte du monument. Le Conseil d'Etat maintient l'interdiction pour garantir selon elle "le bon ordre" et exige donc une tenue vestimentaire correcte. 

Adepte du bare-footing

Mickaël Lechantre a entamé ces démarches judiciaires après s'être vu refuser plusieurs fois l'accès au monument en 2013. Mais celui qui marche pieds nus été comme hiver, dans les sentiers des Pyrénées, comme dans le centre-ville de Strasbourg, n'en restera peut-être pas là. En avril 2016, cet adepte du bare-footing avait promis d'aller jusqu’à la Cour européenne des droits de l'Homme s'il n'obtenait pas gain de cause.